VIDEO. Lanceur d’alerte : « Le fait que j’ai eu cinq tumeurs cérébrales, c’était typique du traitement par Androcur »

EXPOSE(S) Emmanuelle Mignaton a développé cinq méningiomes. Désormais, elle alerte sur les dangers liés au traitement par Androcur

— 
Emmanuelle Mignaton, victime de l'Androcur et lanceuse d'alerte.
Emmanuelle Mignaton, victime de l'Androcur et lanceuse d'alerte. — E. MIGNATON

Retourner à l’article