« Gilets jaunes » à Montpellier : L’observatrice de la Ligue des droits de l’homme a été relaxée

JUSTICE La procureure avait requis une peine de 150 euros à son encontre

— 

Camille Halut, observatrice de la Ligue des droits de l'homme.
Camille Halut, observatrice de la Ligue des droits de l'homme. — N. Bonzom / Maxele Presse

Retourner à l’article