Nantes : Les riverains du squat Jeanne-Bernard « n’en peuvent plus » et demandent au préfet d’agir

MIGRANTS Les voisins du gymnase herblinois, occupé par environ 500 exilés, sont excédés par le maintien du squat

—