Toulouse : Le « téléphone grave danger », un outil utile mais loin d’être suffisant

VIOLENCES CONJUGALES Depuis quatre ans, cinq « téléphones grave danger » sont mis à disposition des femmes victimes de violences conjugales en Haute-Garonne

— 

Illustration d'une femme utilisant un smartphone.
Illustration d'une femme utilisant un smartphone. — FRED SCHEIBER / 20 MINUTES

Retourner à l’article