Mineurs isolés : Une aide de 34 millions d’euros répartie entre plusieurs départements

MIGRANTS L’enveloppe est plus basse que l’an dernier, mais l’Etat met l’accent sur la phase d’accueil et de reconnaissance du jeune comme « mineur non accompagné »

—