Yann Moix « demande pardon » pour ses dessins antisémites sur le plateau d'« On n’est pas couché »

AUTOFLAGELLATION  « J'ai un dégoût de moi-même, ce raté, cet être méprisé et méprisable. »

—