Marseille : Les mineurs isolés sont-ils privés d’un « papier crucial » ?

REFUGIES Selon les bénévoles du squat Saint-Just, les mineurs isolés ne recoivent plus de récépissé attestant leur prise en charge par le département. Ce document n'était pas officiel, répond un responsable

— 

Des réfugiés manifestent contre la lenteur de la prise en charge dans les Bouches-du-Rhône.
Des réfugiés manifestent contre la lenteur de la prise en charge dans les Bouches-du-Rhône. — G. Julien / AFP

Retourner à l’article