Liban : Beyrouth accusé d’avoir « expulsé par la force » près de 2.500 réfugiés syriens

LIBAN « Toute tentative de faire retourner par la force les réfugiés est une violation flagrante des obligations de non refoulement », déplore Amnesty International

— 

Un enfant syrien regarde les ruines d'un camp de réfugiés au Liban, le 9 août 2019.
Un enfant syrien regarde les ruines d'un camp de réfugiés au Liban, le 9 août 2019. — AFP

Retourner à l’article