La gendarmerie neutralise un « botnet » de plusieurs centaines de milliers de machines

PIRATAGE Il s’agit d’un réseau d’ordinateurs piratés agissant de concert, commandé par un serveur hébergé en Ile-de-France

—