PMA : Le stock de gamètes ne sera pas « complètement » détruit, assure Agnès Buzyn

LOI BIOETHIQUE Désormais, pour donner son sperme, un homme devra obligatoirement accepter que son identité puisse un jour être révélée à l’enfant né de ce don, si ce dernier le souhaite

— 

La ministre de la Santé Agnès Buzyn, le 8 mars 2019 à Paris.
La ministre de la Santé Agnès Buzyn, le 8 mars 2019 à Paris. — ISA HARSIN/SIPA

Retourner à l’article