La réserve d'usufruit, pour une donation en douceur et bien encadrée

ASTUCE Donner sa maison de son vivant à ses enfants est bien plus avantageux fiscalement qu’après son décès. Mais c’est aussi risqué. 

—