Violences policières: «Les "gens d’en bas" disent: "Cette police, elle n’est pas là pour nous"»

INTERVIEW La confiance des Français en leur police est basse, et ce n’est pas nouveau, rappelle Sebastian Roché, directeur de recherche au CNRS. Selon lui, l’affaire Steve Maia Caniço ou les violences policières contre les « gilets jaunes » aggravent la situation

— 

Depuis plusieurs mois, la question des violences policières s'est un peu plus imposée dans le débat public. (illustration)
Depuis plusieurs mois, la question des violences policières s'est un peu plus imposée dans le débat public. (illustration) — KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Retourner à l’article