Messages haineux, chantage aux commentaires... Peut-on (encore) se fier aux avis en ligne?

NOTATION Le patron d’un café de Saint-Malo (qui ne sert pas à manger) souhaite devenir le resto n°1 de la ville pour dénoncer « la perversité » des plateformes d’avis en ligne et « la dictature » des commentaires sur Internet

— 
Une employée de restaurant (Illustration)
Une employée de restaurant (Illustration) — Pixabay

Retourner à l’article