Un «gilet jaune» condamné à deux mois de prison avec sursis pour avoir insulté Alain Finkielkraut

PROCES L’homme avait injurié le philosophe en marge d’une manifestation de « gilets jaunes », le 16 février

— 

Alain Finkielkraut, le 26 novembre 2013 à Paris.
Alain Finkielkraut, le 26 novembre 2013 à Paris. — PIERRE VILLARD/SIPA

Retourner à l’article