Non, une femme demandant une ligature des trompes n’a pas besoin de l’accord de son mari

FAKE OFF Sur Facebook, un document demandant l’autorisation du conjoint d’une femme demandant une ligature des trompes suscite l’indignation

— 

Un gynécologue et sa patiente (illustration).
Un gynécologue et sa patiente (illustration). — CORDON PRESS/SIPA

Retourner à l’article