MegaUpload: Kim Dotcom utilise son dernier recours pour éviter l'extradition vers les Etats-Unis

JUSTICE Le fondateur de la plateforme d'échange de fichiers risque jusqu'à 60 ans de prison s'il est jugé aux Etats-Unis

— 

Kim Dotcom en 2015 lors d'une audience à Aucklandpour déterminer s'il devait être extradé
Kim Dotcom en 2015 lors d'une audience à Aucklandpour déterminer s'il devait être extradé — Jason Oxenham/AP/SIPA

Retourner à l’article