Suicides à France Télécom: «Je ne suis pas d’accord avec le mot de souffrance! On a fait des choses» se défend l'ex-numéro 2

COMPTE-RENDU Louis Pierre Wenes, ancien numéro 2 de France Télécom, jugé pour « harcèlement moral » a livré sa perception de la souffrance au sein de l'entreprise, entre 2007 et 2009

— 

Louis-Pierre Wenes, ancien bras droit du PDG de France Télécom a exposé les réponses apportées par la direction en réaction aux suicides survenus entre 2008 et 2009.
Louis-Pierre Wenes, ancien bras droit du PDG de France Télécom a exposé les réponses apportées par la direction en réaction aux suicides survenus entre 2008 et 2009. — Lionel BONAVENTURE / AFP

Retourner à l’article