Renault: L'Etat français «prend acte» du retrait de l'offre de Fiat

FINALEMENT NON Le constructeur automobile italo-américain a expliqué ce jeudi qu’il retirait son offre de fusion, déposée le dimanche 26 mai

— 

Bruno Le Maire, mlinistre de l'Economie, le 23 mai 2019.
Bruno Le Maire, mlinistre de l'Economie, le 23 mai 2019. — Martin BUREAU / AFP

Retourner à l’article