Ascoval: «Envisager le pire, c’est ce qui me permet de dormir»... Les salariés entre espoirs et désillusions

REPORTAGE Le sort de l’entreprise et de ses 270 salariés devrait être connu fin juin. Mais le feuilleton rocambolesque de la reprise commence à en décourager plus d’un

—