Paiement sans contact: quelles failles et quels garde-fous?

ARGENT À mesure que le paiement sans contact (NFC) se démocratise, les actes de piratages se multiplient. À tel point que des députés, comme l’élu du Rhône Bernard Perrut (LR) récemment, s’inquiètent des failles de sécurités qui fragilisent ce dispositif pourtant si pratique au quotidien. Mais des garde-fous existent

— 

Le paiement sans contact se démocratise et, avec cette démocratisation, les actes de piratages et les fraudes se multiplient.
Le paiement sans contact se démocratise et, avec cette démocratisation, les actes de piratages et les fraudes se multiplient. — Fotomelia

Retourner à l’article