Radicalisation: Le gouvernement entrouvre 11.000 fichiers à des chercheurs

PROFILS Seuls des chercheurs de l’Institut national des hautes études de sécurité et de justice (Inhesj) bénéficieront d’un accès aux fiches, qui seront anonymisées

— 

Le quartier d'évaluation de la radicalisation dans la prison de Vendin-le-Vieil.
Le quartier d'évaluation de la radicalisation dans la prison de Vendin-le-Vieil. — P.Huguen / AFP

Retourner à l’article