Loi alimentation: «Le compte n'y est pas», reconnaît le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume

MARGES Le ministre de l'Agriculture estime que la loi Alimentation n'a pour l'instant pas permis de mieux répartir la valeur entre les grandes marques et les agriculteurs, comme c'était prévu

—