Cyberharcèlement: «Après les appels au viol et les menaces de mort, j'ai été agressée physiquement», explique Ingrid Levavasseur

PRIS POUR CIBLE Ingrid Levavasseur, l’une des figures des « gilets jaunes », se fait harceler sur les réseaux sociaux depuis plus de trois mois. Après les insultes, les menaces et les appels au viol, elle a été agressée physiquement 

— 

Ingrid Levavasseur, figure des «gilets jaunes», photographiée le 15 janvier 2019.
Ingrid Levavasseur, figure des «gilets jaunes», photographiée le 15 janvier 2019. — SIPA

Retourner à l’article