Autrice, professeuse, procureure... Pourquoi la féminisation des noms de métiers pose-t-elle aujourd'hui problème?

INTERVIEW Jeudi, l’Académie française a estimé qu’il n’y avait « aucun obstacle de principe » à la féminisation des noms de métiers. Anecdotique ? Pas du tout, répondent l’entrepreneure Hayat Outahar, et Eliane Viennot, historienne de la littérature…

—