Edouard Philippe dans un débat télévisé «intense» face à dix Français

«GILETS JAUNES» Le Premier ministre a confirmé l’enterrement de la taxe carbone et fermé la porte à tout geste d’amnistie en faveur des condamnés pour les violences lors des manifestations des « gilets jaunes »

— 

Edouard Philippe.
Edouard Philippe. — ISA HARSIN/SIPA

Retourner à l’article