Alès: «On ne fait pas n'importe quoi», assure le directeur de l'abattoir jugé ce lundi

JUSTICE Trois amendes de 750 euros ont été requises à son encontre ce lundi devant le tribunal ce lundi

— 

Un journaliste à l'entrée de l'abattoir d'Alès fermé par mesure de précaution après une plainte de l'association L214,  le 15 octobre 2015 en France.
Un journaliste à l'entrée de l'abattoir d'Alès fermé par mesure de précaution après une plainte de l'association L214, le 15 octobre 2015 en France. — PASCAL GUYOT AFP

Retourner à l’article