Les manifestants fantômes des Jeux olympiques

— 

Deux gardes arpentent les allées du parc Ritan, en plein cœur de Pékin, l’un des trois endroits où le gouvernement chinois avait annoncé cet été que les manifestations seraient autorisées.
Deux gardes arpentent les allées du parc Ritan, en plein cœur de Pékin, l’un des trois endroits où le gouvernement chinois avait annoncé cet été que les manifestations seraient autorisées. — C.DIJKHUIS/20 MINUTES

Retourner à l’article