Apple règle 500 millions d'euros d'arriérés d'impôts au fisc français

DETTE Les discussions entre Apple et Bercy ont été engagées il y a plusieurs mois, l’administration fiscale française reprochant à l’entreprise de déclarer un faible chiffre d’affaires en France

—