Brésil: Après avoir reçu des menaces de mort, un député gay renonce à son mandat et s'exile

HOMOPHOBIE Il estime que ce n'est « pas l’élection de Bolsonaro en elle-même » qui l’a poussé à renoncer à son mandat, mais le « niveau de violence qui a augmenté depuis l’élection »... 

— 

Jean Wyllys lors d'un discours à Rio de Janeiro, le 2 avril 2018.
Jean Wyllys lors d'un discours à Rio de Janeiro, le 2 avril 2018. — Mauro PIMENTEL / AFP

Retourner à l’article