Edvige: Alliot-Marie propose de consulter la Halde pour tout projet de fichier

POLICE Après la polémique suscitée par le recensement des personnes jugées «susceptibles de porter atteinte à l'ordre public»...

— 
Les ravisseurs d'un chef d'entreprise du Val d'Oise, séquestré pendant une semaine et libéré samedi par la police, avaient demandé une rançon de 350.000 euros, a indiqué samedi après-midi le procureur de la République de Pontoise, Marie-Thérèse de Givry.
Les ravisseurs d'un chef d'entreprise du Val d'Oise, séquestré pendant une semaine et libéré samedi par la police, avaient demandé une rançon de 350.000 euros, a indiqué samedi après-midi le procureur de la République de Pontoise, Marie-Thérèse de Givry. — Pierre Andrieu AFP/Archives

Retourner à l’article