Affaire Carlos Ghosn: Des représentants du gouvernement français à Tokyo pour préparer sa succession

JAPON Carlos Ghosn, mis en examen notamment pour abus de confiance, a vu sa demande de libération sous caution de nouveau rejetée mardi et pourrait rester des mois en prison, ce qui rendrait difficile son maintien à la tête de Renault...

— 

Carlos Ghosn, PDG de Renault, le 6 octobre 2017.
Carlos Ghosn, PDG de Renault, le 6 octobre 2017. — Michel Euler/AP/SIPA

Retourner à l’article