«Veuve noire de la Côte d’Azur»: Jugée en appel, Patricia Dagorn «conteste toujours l'intégralité des faits»

PROCES Cette quinquagénaire avait été condamnée à 22 ans de prison pour avoir empoisonné et escroqué plusieurs hommes âgés…

— 

Patricia Dagorn, le 15 janvier 2018 à Nice
Patricia Dagorn, le 15 janvier 2018 à Nice — V. Hache / AFP

Retourner à l’article