Violences conjugales: Défenestrée par son compagnon, paraplégique, elle n’est pas complètement indemnisée

PARAPLEGIQUE La Commission d’indemnisation des victimes estime que la jeune femme, victime de violences conjugales, est partiellement responsable car elle était restée chez elle ce soir-là...

—