Les sunnites se radicalisent au Liban

DECRYPTAGE Sunnites pro-gouvernementaux et alaouites proches du Hezbollah ont repris les armes à Tripoli, au nord du pays...

— 

A 17H00 locales (14H00 GMT), selon un correspondant de l'AFP, les tirs se sont calmés à Bab al-Tebbaneh, Jabal Mohsen et al-Qobbé, quartiers populaires de Tripoli, la grande ville du nord, où des heurts ont opposé des sunnites partisans de la majorité antisyrienne à des Alaouites, une branche du chiisme, fidèles au Hezbollah, fer de lance de l'opposition proche de Damas et Téhéran.
A 17H00 locales (14H00 GMT), selon un correspondant de l'AFP, les tirs se sont calmés à Bab al-Tebbaneh, Jabal Mohsen et al-Qobbé, quartiers populaires de Tripoli, la grande ville du nord, où des heurts ont opposé des sunnites partisans de la majorité antisyrienne à des Alaouites, une branche du chiisme, fidèles au Hezbollah, fer de lance de l'opposition proche de Damas et Téhéran. — Joseph Barrak AFP

Retourner à l’article