Polémique pour la première université d'été du féminisme organisée par le gouvernement

#METOO Une controverse est née autour de cet événement organisé par le gouvernement, en raison des personnalités invitées à débattre...

— 

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

  • Alomora

    Question aux féministes:

    On peut m'expliquer pourquoi quand une femme explique quelque chose à un homme. C'est de la liberté d'expression et la libération de la parole.

    Tandis que quand il s'agit d'un homme il s'agit de "mansplaining"? Et que c'est mal accepté?

    Je dis sa, je dis rien.

  • grasdouble

    c'est plus du féminisme, c'est du sexisme anti-mecs. Mais faut pas le dire, c'est pas bobo-litiKement KorreKt. Donc, reprenons en choeur l'incantation "féministe" : c'est un mec, donc il a tort, et il faut le castrer. Ou au moins lui interdire de s'exprimer, car la libération des femmes passe par l'oppression des hommes, leurs ennemis de toujours. Agaga ..

  • aubagne

    Un peu compliqué, aujourd hui d analyser, la tete froide ce genre de manifestations . Un peu comme la pub, qui tue la pub , trop souvent.

  • Dcmplr

    Shiappa cherche l'unité quand elle veut vendre son livre mais pour le reste c'est une la reine de la division dans la société française.

  • kekidi

    Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat à l’Égalité entre les femmes et les hommes, veut « donner la parole à des associations, personnalités ou experts très variés, avec comme véritable ambition de mettre les projecteurs sur les femmes et les hommes qui sont engagés pour l’égalité ». Comme TOUJOURS je ne comprends RIEN à ce qu'elle dit!!

    • Danreflexion91

      Si vous ne comprenez rien ne vous inquiétez pas, c'est qu'il n'y a rien à comprendre: ce n'est qu'une des opérations "poudre aux yeux" du gouvernement Macron pour avoir l'air d'agir.

  • ouicsa

    Polémiquer sur les personnalités invitées à débattre, c'est du grand n'importe quoi : si on parle de "débat", c'est bien pour qu'il y ait échange de points de vue différents, non ?
    Par contre, si polémique il doit y avoir, je la verrais plutôt ici :
    pourquoi juge-t-on naturel d'organiser une université d'été du féminisme, mais jugerait-on complètement déplacé d'organiser une université d'été (ou même d'hiver) du masculinisme ?
    Hein, pourquoi ?

  • mococo31

    'Féminisme' a comme des relents de secte ou d'idéologie. Pourquoi pas tout simplement 'des femmes'??? Déjà un peu moins excluant ...

  • mococo31

    'Université d'été' est un terme bien pompeux et assez folklorique. Disons 'colloque(s)' ou 'rencontres' ?

    • ptitmemere

      Oui mais ça, pour les parigots, ça fait bien.....les autres , ils s'en tapent; juste dommage que ça va encore coûter un bras a la collectivité. Mais voilà, on ne refuse rien à la reine chiappa

  • rstones

    tout ça pour se racheter pour n'avoir pas elue une femme a la presidence de l'assemblee nationale

  • Yabbux

    "il n’y a pas d’ennemi, il n’y a pas de combat"
    intéressant, mais il faut penser aussi à ne pas faire de combat s'il n'y a pas d'ennemi.

  • Billboquet

    Au programme : atelier crêpes bretonne, scrapbooking, broderie et tricot. Parfait, très bien, continuez comme ça, c'est important d'entretenir ces disciplines !

  • Walkyrie92

    Et Tarik Ramadan, il n'a même pas été invité ? Un tel défenseur de la cause des femmes (...) avait pourtant toute sa place à cette petite fête qui va coûter 300.000 aux contribuables. Les petites associations qui travaillent durement sur le terrain n'ont pas fini de s'étrangler quand on leur répond que pour elles il n'y a plus de budgets disponibles !

  • Ebendidonc

    Et après certaines seront vexées que personne n'ose plus les draguer... Coucou les filles, on récolte ce qu'on sème hein.
    "S'il n'y a pas d'ennemi, il n'y a pas de combat" : en gros c'est une apologie de la guerre, le vivre-ensemble n'est pas une option. Ca résume tout. Tellement dommage...

  • Destal

    J'ai proposé d'inviter Marsault mais ça n'a pas été retenu.

  • salut212

    c'est comme le rouge et le noir machisme feminisme..viandar veganisme, ou va t-on avec leurs discriminations:::

  • dvv16

    Le féminisme pas une secte! Non mais des idées intolérantes, tout comme le machisme.

Retourner à l’article