France 3: Dupont de Ligonnès, Estelle Mouzin, Lucas Tronche... Un documentaire raconte l'attente insoutenable des familles

MAGAZINE Dans les affaires de disparitions, 10% des cas restent non élucidés...

— 

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

  • Maladroit

    Suite : non élucidés par an. C’est bien donc une affaire de moyen. Il devrait y avoir un ADN des disparus, avec toutes les infos possibles, des dizaines de milliers, sexe, groupe sanguin, couleur des yeux, passion, personnes approchées, lieux fréquentés....etc. On mouline tout ça par l’informatique et on corrèle. On devrait bien trouver des points communs : fugue, trafic d’organes, mauvaises rencontre...50 000 personnes en 10 ans, ce n’est pas le travail de 3 flics...

  • Maladroit

    Oui mais pour bien comprendre mon propos, on retrouve un terroriste facilement alors que c’est un pro de la planque, et on est incapable de retrouver 5000 disparus non elucipar an

  • urbanwolf

    Soutien à cette famille, je n'ose même pas imaginer ce qu'il endure.

    • 300PRADO

      Qui ça il? Le famille ?

  • 300PRADO

    (suite) ce qui n’est pas très honnête et professionnel est de faire la confusion entre une estimation du nombre des personnes ne donnant plus de nouvelles et celui des personnes dont on peut penser qu’elles ont été victimes d’un enlèvement ou d’un meurtre. Mais bon, c’est comme ça qu’on fait le buzz....m

  • 300PRADO

    La recherche dans l’intérêt des familles est une procédure qui a disparu depuis le début des années 2000, sauf en cas de disparition inquiétante. Pour un majeur, la majorité des familles se limite aux recherches sur internet, l’obtention de renseignements par l’administration étant impossible (fisc, caisse d’assurance maladie etc...) La majorité de ces personnes « disparues » ne sont donc pas, très justement, recherchées et ont tout simplement voulu rompre avec leurs proches et changer de vie.

  • Leia

    Les disparitions volontaires doivent être punies sévèrement par la loi comme tout acte de torture. Ceux qui en éprouvent le besoin qu'on doit respecter devraient être tenus de prévenir au commissariat de leur choix. Cela coûte un temps précieux aux services de police ces recherches, ils ne peuvent pas se concentrer sur les disparitions involontaires et ça coûte très cher en plus. Quel manque de bon sens la justice de notre pays.

  • Maladroit

    Donc 5000 personnes disparaissent chaque années sans laisser de trace, soit 50 000 en 10 ans et aucune corrélation entre ces disparus, pas de traces vivantes, pas de cadavres, pas de charniers découverts....disparus à jamais mais pas dans la nature. C’est assez invraisemblable.

  • jbouille

    Quelle horreur, le pire des supplices de voir son enfant disparaître.

Retourner à l’article