Réforme des retraites: «Le vrai défi, c'est d'arriver à un projet collectif en gérant les peurs individuelles», estime Jean-Paul Delevoye

INTERVIEW Le haut-commissaire à la réforme des retraites affirme que l'avis des Français sera pris en compte...

— 

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

  • DifJ

    Il est plus facile de gérer des peurs infondées que des peurs fondées. On ne peut qu'espérer quelles-ci ne sont pas fondées, mais sans y croire! Quand à la consultation de l'opinion publique; on ne peut pas y croire non plus, ne serait-ce que parce que les avis seront probablement si divers qu'ils ne seront pas exploitables. Ce ne peut qu'être un alibi pour ceux qui cherchent à endormir les futurs retraités. Leur but est de détruire complètement notre modèle social et ils y parviendront si la réaction des intéressés ne fait pas changer la peur de camp!

  • raoul57

    Tout cela c'est du vent, de la com. Les décisions sont prises et ils essayent une fois de plus à nous enfumer. Qu'ils alignent les retraites par le haut et non le bas.

  • berlecr

    Au lieu de critiquer, allez donner votre vision des choses, ce sera plus constructif
    Voyez les ateliers participatifs qui sont à votre disposition.

  • Senf

    Le privé guette l'opportunité .....sur tous les grands sujets on va vers un système à 2 vitesses comme pour la santé les transports, l'école, le maillage territorial etc...
    L'affaire est déjà dans le sac et on n'y pourra rien. C'est la France libérale de Macron.
    Il demeure un véritable problème de confiance entre les politiques ( fussent-ils du nouveau monde cher à E.M ) et les français; Les élections européennes vont hélas se transformer en référendum. Dommage pour l'Europe.

  • Tartanpiondutreize

    JP DELEVOYE va nous jouer l'équilibriste
    Si la finalité c'est "Les principes sont tracés, les applications non. Il faut des règles communes, une équité.
    En France on va des régimes superdorés à un régime de base en passant par les régimes dorés et les fonctionnaires -
    Si on veut une régle commune sans faire peur, il faut aligner tout le monde sur le superdoré où alors on se met la tête dans le sable une fois de plus et on garde incognito les régimes spéciaux - la retraite par points avec donc une valeur pour la cotisation et une valeur pour le revenu de la retraite le régime du privé la connait puisque c'est celle des retraites complémentaires Agirc et Arcco - Un euro cotisé est repris pour un euro lors de la retraite -
    Les pensions de reversion idem si ils veulent un régime uniforme sans faire peur ils s'alignent sur le meilleur ou on bidouille
    Le congé maternité je pense qu'il est pris partout en compte pour la retraite donc pas de souci, à ne pas confondre avec les congés sans solde ou autre pris à discrétion - puisqu'il n'y a pas de solde, il n'y a pas de cotisations - Mais je suis persuadé qu'ici et là il y a aussi du vrai sans solde et avec solde partielle donc aussi X régimes - idem si on veut en faire qu'un sans faire peur etc etc
    A l'époque du service militaire obligatoire, les trimestres ont été pris en compte côté sécu mais comme il n'y a plus de S.M. le problème est réglé

  • Ironius

    Je pense qu'il est surtout préoccupé par la sienne.

  • VoltFr

    L'avis des Français sera pris en compte, c'est nouveaux, ça vient de sortir mais personne ni croit. Chers politiciens, vos mensonges sont tellement visibles.

    • berlecr

      Et oui, c'est nouveau. Raison de plus pour saisir l'occasion et vous pourrez vous exprimer. C'est pas mieu ??

  • slide95

    Un signe fort serait d'obliger légalement les collecteurs des pensions de retraite à accuser proprement réception des sommes collectées nominales, et que tout euro collecté par les cotisations salariales soit effectivement mis au compte d'un salarié.

    • Tartanpiondutreize

      Ama vous êtes fonctionnaires ou qqchose du genre, pour votre gouverne chaque salarié du privé reçoit et depuis X temps pour sa/ses caisses complémentaires un relevé de ses assiettes de cotisation sur un an, le nombre de points capitalisé (qu'il peut vérifier avec la valeur de cotisation du point), le total depuis le début de sa carrière, et la valeur à l'instant T du point pour le paiement de la retraite - Quand je dis "reçoit", aujourd'hui c'est plutôt sur demande puisque majoritairement les salariés ont un identifiant et consulte sur internet -
      Idem sécu vous savez si vos trimestres son validés et sur quelle base de salaire -
      Le signe fort existe déjà, mais il faut aussi de temps en temps SE prendre en charge

  • ONIX269

    Aujourd’hui pour avoir une certaine tranquillité pour la retraite il faut être propriétaire de son logement et si possible avoir un ou deux biens en plus pour du locatif (ex : type studio étudiant). Une maison de retraite dans l’Ouest Lyonnais ça coûte 2 800 € minimum par mois, je sais pas comment les jeunes vont pouvoir faire avec la précarisation de l’emploi, la baisse constante des salaires, etc………

  • Pardi

    "Nous ne sommes plus dans un système où l’on demandait au citoyen d’obéir." On est au-delà de cette étape : autoritarisme et absolutisme n'ont même pas besoin d'obéissance. Le libéralisme en marche vers la paupérisation est un échec. Macron et Delevoye ne comprennent pas que le libéralisme bien conçu ne mène pas nécessairement à l'appauvrissement du peuple. Le but ici est de détruire le système de solidarité intergénérationnel et de surfer sur l'égoïsme et la peur ("gérer les peurs" en activant l'égoïsme) pour introduire un système de chacun-pour-soi. Le slogan un-euro-cotisé-etc guide vers ce chacun-pour-soi et vers des retraites dérisoires. L'argument des 42-régimes est un argument fallacieux. Msieur Delevoye demandera aux hôtesses de l'air et aux pompiers de travailler jusqu'à 67 ans pour avoir droit à une pension minimale. Les retraites de MM Macron-Delevoye seront tellement dérisoires que les 42 régimes deviendront 420 fonds de pension privés. Et combien de fonds de placement sont capables de tenir 60 ans et au-delà (40 ans de cotisations pendant une carrière + 20 ans de retraite) sans passer par la case faillite ?

  • marredesidiots

    Le système qu'il veut nous imposer, c'est de la daube et c'est une belle arnaque, les Français ne tarderont pas à s'en apercevoir et ils n'ont pas fini de pleurer.......

    • VoltFr

      C'est vrai que c'est de la daube mais il faut argumenter pourquoi.

    • marredesidiots

      Oui c’est vrai, vous avez raison VoltFr mais les gens peuvent aussi s’informer par eux-mêmes sur les systèmes de retraite, je ne vais pas leur mâcher le travail à chaque fois !

  • slaptush

    Bonjours, voici mon exemple personnel, je travaille depuis que j'ai eu 17 ans dans le privé, je suis rentré dans l'administration des finances à 29 ans, cadre C, il me faut aller jusqu'a 67 ans pour toucher une retraite, donc travaillé 50 ans, et je serai l'heureux bénéficiaire de la somptueuse somme mensuel de 1180€/mois, oui j'aurai du capitaliser , mais avec un salaire qui ne me permettais que de survivre,j'aurai du faire des études, pour cela faut du temps , de l'argent, et des parents derrière, alors moi le nanti, le fonctionnaire de base, je dis un grand merci au système qui me permettra de décéder avant de la toucher, afin de laisser de la monnaie pour nos grands argentiers si pingre avec nous et si généreux avec eux-mêmes

    • Tartanpiondutreize

      Plaignez vous, vous le fonctionnaire de base qui êtes cadre C, le salarié de base dans le privé n'est pas cadre et sa retraite aujourd'hui n'est pas égale à 70 ou 75 % de son dernier salaire - Fonctionnaire la promo 6 mois ou un an avant la retraite compte pour la retraite, pas dans le privé qui au-delà bien souvent est au chomedu au moment de la retraite

  • BREIT

    A lire les commentaires, la ligne est toute tracée, diviser les français, les monter les uns contre les autres et ensuite faire comme c'était prévu. Même tactique qu'avec les cheminots, dire qu'ils sont fainéants et ultra-riches, oublié de dire qu'ils bossent la nuit, le dimanche, sont dehors la nuit, dans le froid... tout ça pour mieux plumer.

  • rorodu31

    de toute façon ça ne va pas être a l avantage des retraités...préparez vos mouchoir ...

  • Fpt01

    Si on repousse l’âge de la retraite, cela ne fera que bloquer l’entrée dans la vie active de nos jeunes.

    • GleB

      Je crois que la vie active de nos jeunes s'appelle malheureusement chômage en France ou travail à l'étranger.

    • jeanmach

      Fausse idée, les Pays qui ont fait le pas ont moin de chômage et facilite le transfert de compétences.

    • jeanmach

      La reforme vise simplement a adapter votre retraite aux circonstances économiques, la retraite par points est donc un moyen de réguler les pensions, ce qui vu la situation engendre une baisse. Certaine caisse commentaires appliqué depuis longtemps et les montant baisse si vous n'avez pas d'augmentation, vu que la valeur du point augmente à l'achat.

  • elsassfrei58

    un système commun a tous, tout remettre a plat. tout le monde sur les 25 dernières années. privé, publique

    • pomlnb

      Le privé n'est pas sur les 25 dernières années - et heureusement vu que la moitié des seniors finissent leur carrière au chômage ! A priori, on s'oriente plus sur un système de retraite par répartition à point - donc la prise en compte de la totalité des années et la compatibilité entre les régimes. Actuellement, les carrières mixtes sont compliquées à gérer.

    • Tartanpiondutreize

      comment ça le privé n'est pas sur les 25 dernières années, plutôt meilleures d'ailleurs et non dernières, vous êtes fonctionnaire vous ou vous allez avoir des surprises quand vous allez prendre votre retraite - Si le type du privé a passé par exemple, les 4 dernières années au chomage, puisque la sécu prend les 25 meilleures (et non dernières) années, la sécu remontera 30/35/40 ans en arrière pour trouver les 25 - le gros problème est que, volontairement et c'est connu, les salaires d'il y a 20/25/30/35/40 ans ne sont pas revalorisés à leur juste valeur -

  • lekhmervert

    Vous voulez de meilleures retraites, c'est simple, travaillez plus longtemps !

    • kaelvin

      C'est pas donné a tour le monde ce que vous dites.

    • ctencorepossible

      Vous pensez qu'un maçon peut travailler aussi longtemps qu'un cadre ?
      Qu'un couvreur peut monter sur les toits jusqu'à 67 ans ?
      Qu'on peut travailler en horaires décalée pendant 50 ans ?
      Dans certains métiers travailler plus longtemps, c'est travailler jusqu'à la mort.
      Tout le monde n'a pas un boulot pénard comme vous.

    • pomlnb

      @ctencorepossible et vous pensez qu'un cadre peut travailler jusqu'à 70 ans, avec le travail à ramener à la maison pour finir tard le soir, les week-ends et les vacances à bosser sur le portable à la maison, le forfait jour qui permet de faire des semaines à rallonge, le stress du reporting permanent, la dictature des clients ?
      Après, tout ça dépend des gens, du type de métier, de la motivation. Il y a des gens qui font un métier physique jusqu'à 70 ans et il y a des employés de bureau qui font un burnout à 40 ans - on s'est plus suicidé chez France Telecom que dans le BTP...
      C'est tout le problème de la pénibilité, en pratique, c'est lié à l'individu et non à la branche ou au poste. Certains ne supportent pas de bosser dans un bureau ou en sédentaire par exemple, ça les rend malades.
      Ce qui serait probablement souhaitable, c'est de faire comme les scandinaves avec une transition progressive au lieu du tout ou rien français, en mettant en place des dispositifs de temps partiel pour les seniors. Certains vivent très mal le départ à la retraite du jour au lendemain.

    • ctencorepossible

      Oui pomlnb, je le pense. Vous n'avez qu'à regarder la différence d'espérance de vie entre les uns et les autres. Alors plutôt que l'espérance de vie d'une génération, c'est l'espérance de vie de la catégorie socioprofessionnelle qu'il faudrait prendre en compte.

    • marredesidiots

      A pomlnb, oui faisons comme dans les pays scandinaves, tolérance zéro sur la corruption des politiciens......

    • pomlnb

      Techniquement, il faudrait regarder l'espérance de vie en bonne santé. La plupart de mes collègues qui sont cadre ont déjà connu burnout, dépression, problèmes de dos ou cardiovasculaires à 50 ans, ils ne sont donc plus en bonne santé...
      Inversement, mon père, qui fait un métier physique, vient de raccrocher à 70 ans, le désir était toujours là, mais le corps a quand même fini par lâcher - mais à 65 ans, il était en bien meilleurs forme que pas mal de cadres à 40 ans, capable de faire ses 2km à la nage le matin ou sa centaine de pompes le matin. Et il travaillait en horaires atypiques (journées typiquement 10h-minuit).
      Vous semblez croire qu'une activité physique use. C'est bien le contraire ! La sédentarité, c'est le pire des facteurs de risque comportementaux - pire que l'obésité pour le diabète ou l'infarctus par exemple. Au bout de 20 minutes de station assise, l'organisme se met en sous-régime, avec à la clé des problèmes métaboliques et le diabète. Et la position assise est catastrophique pour le dos.
      Il ne faut pas tout mélanger. Ce qui détruit, c'est le travail répétitif - qu'il soit physique ou intellectuel d'ailleurs, la dépression ce n'est pas moins pire que la tendinite ! C'est normal, le corps humain n'est pas conçu pour la répétition. Et le stress constant fait bien partie de la pénibilité. Le travail physique varié, lui, a plutôt tendance à maintenir en bonne santé - par exemple je doute que les postiers qui font les tournées à vélo aient de gros problèmes de santé.

  • ctencorepossible

    Les pensions seront-elles garanties en cas de krach boursier ?

    • pomlnb

      Oui et non. C'est une retraite par répartition et non par capitalisation, donc le capital ne va pas s'envoler. Mais la retraite par répartition n'est de toute façon pas garantie en cas de krach : si tout le monde est au chômage, il n'y a plus personne pour les payer et il faut soit endetter l'Etat (et pas au meilleurs moment !) soit arrêter de verser les retraites. Mais ça a toujours été le cas en France, la réforme change la formule pour répartir les sommes collectées, pas le mécanisme lui-même.
      Au passage, il faut noter que le capital ne s'évapore pas pendant un krach. Il s'évapore si on panique et revend. Ou si on a tous mis dans quelques entreprises qui font faillite. Autrement, si on a une répartition large des actions, il suffit d'attendre que ça remonte sans rien toucher - le krach de 29 s'est ainsi récupéré intégralement en environ 5 ans. La bourse c'est de toute façon du long terme, comme l'immobilier. Les gens qui se vautrent pendant un krach sont soit ceux qui veulent jouer au spéculateur, soit ceux qui paniquent, soit ceux qui ont bêtement tout mis sur 2-3 entreprises - le plus bête étant d'investir ses actions dans l'entreprise où l'on travaille.

    • ctencorepossible

      Cette réforme va à terme nous faire basculer dans un système par capitalisation qui sans garantie de l'État peut à tout moment plonger des dizaines de milliers de retraités dans la mouise.

    • pomlnb

      @ctencorepossible, et pourquoi donc ? Les pays scandinaves n'ont pas basculé dans le système par capitalisation et la réforme de Macron s'en inspire directement. Et c'est un système à 100% par répartition, en temps réel, sans la moindre capitalisation...
      Par contre, vous savez ce qui nous fait basculer dans la capitalisation ? Le système actuel ! Il inspire tellement peu confiance, les jeunes sont tellement persuadés qu'ils n'auront rien, les signaux sont tellement au rouge, que de plus en plus de monde se met à capitaliser... Personnellement, je sais que je cotise pour les autres - mais pour moi, il faut que je capitalise, parce que quand ça sera mon tour, il n'y aura plus rien.
      Il y a d'ailleurs des signaux d'alertes. Par exemple de plus en plus de gens qui font le choix de ne rien cotiser du tout. Avant, quand on créait sa petite entreprise, on se mettait en SARL - avec cotisations sociales. Maintenant, on se met en SASU, avec paiement aux dividendes et donc 0 cotisations sociales. Même les chauffeurs Uber y sont. La confiance est tellement basse que les gens préfèrent récupérer l'argent des cotisations pour le gérer eux-mêmes...
      Soit on réforme le système, soit vous aurez la capitalisation d'ici une génération ou deux...

  • Ehbendisdonc

    Le vrai défi est d enfler tout le monde en leur expliquant que c est dans leur intérêt. ( Traduction du lrem en français de base )

    • Siegfried73

      Et pourtant c'est la vérité. Marre de ces minorités qui profitent des cotisations de tous les autres.

  • LeBeauSerge61

    "Dites nous ce dont vous avez besoin, nous vous expliquerons comment vous en passer".© Coluche

  • Passeiste

    Si c'est les premiers de cordée qui donnent leurs avis,les autres n'ont pas fini de pleurer

  • Aurelien54

    Les hommes politiques avec leur retraite de nantis sont-ils concernés et passer au régime général ? Quand à nous il ne faut pas se faire d'illusions, notre avis c'est leur dernier souci, ils feront comme ils veulent et nous massacrerons. Il faut s'attendre à un allongement de l'âge à la retraite ou cotiser plus de trimestres ce qui revient au même, une hausse des cotisations et cerise sur le gâteau, une baisse significative des pensions. Il n'y a même pas à attendre leur loi, c'est déjà fait.

    • HomeDesCavernes

      Un système universel ?? Y compris les élus ??? Vous me Direz on a tellement l'habitude des mensonges

    • pomlnb

      "Nous supprimerons le régime spécial de retraites des parlementaires. Ils seront rattachés au régime général."
      -- Programme de Macron, volet Vie politique et vie publique

  • Chardon57

    Sur un sujet aussi important le peuple français devrait décider directement par le biais d’un référendum ! Si on était une Vraie démocratie.... mais j’en doute de plus en plus!

    • pomlnb

      Vous savez très bien que la France n'est pas la Suisse... Il est impossible de faire un référendum en France, de Gaulle a définitivement pourri ce type de consultation. Les français ne répondent jamais à la question mais en font toujours un plébiscite du pouvoir (ou un rejet).

    • dan2222daniel

      Au dernier référendum il a été appliqué tout le contraire du résultat ! et puis on ne peut pas faire de référendum sur un tel sujet (les retraites) mais je suis d'accord c'est un sujet hyper important et aie aie aie je crains le pire là encore !

    • Rod883

      Les Français ne sont pas prêts pour la démocratie directe ....

    • Tartanpiondutreize

      sujet important, il ne faut pas de référendum car il y a trop de régimes particuliers et avantageux en rapport du régime général -

  • HarleyGirl

    De la poudre aux yeux tout juste bonne à regagner quelques points de popularité mais au final ce sera toujours la même rengaine : on a voulu mais on a pas pu parce que vous les pauvres vous êtes trop nombreux ça coûterait trop cher de vous faire plaisir alors que les 1ers de cordées ils sont que 1% et on en a besoin pour le ruissèlement vous comprenez, et puis vous nous remercierez plus tard parce que c'est dans la durée que vous verrez le résultat ! Sauf qu'au final, à force de nous prendre 100€ par ci, 200€ par là, même s'il nous font "cadeau" des impôts locaux, ça equilibrera à peine la balance !

    • Siegfried73

      C'est qui pour vous les premiers de cordée : les retaités de la SNCF, d'EDF, de la RATP, de la fonction publique plus globalement qui pompent la majorité des cotisations à eux seuls ?

  • mococo31

    La 'méthode participative', autrement appelée le 'débat' par la 'pédagogie', c'est-à-dire : 'On vous écoute. On vous explique' lol

  • robin24

    Va-t-il écouter le commissaire européen Pierre Moscovici d'économiser cinq milliards d'€ sur les retraites? ou son instinct de doubler la mise ?
    L'avenir nous le dira. Ref Challenges juillet/ aout 2018 page 24

  • rimbaud

    le régime des retraites de nos politiques, députés, sénateurs sera concerné bien évidemment j'imagine

    • pomlnb

      Bien sûr, c'est prévu depuis le début.

  • JimCH

    Universel , y compris pour les élus ???

  • Pilou51

    Plus de 40 régimes de retraite a réduire a un seul ça va faire du boulot pour les informaticiens pour plusieurs années et des nuits blanches aux négociateurs

    • pomlnb

      Mais non, ne vous inquiétez pas pour nous, ce n'est pas si difficile que ça... En plus, informaticien, c'est un boulot facile, tranquille et bien payé, il faut bien avoir un petit challenge de temps en temps.

  • alain1969

    Le principe est: on va raboter.
    Après on va vous consulter pour savoir si on le fait dans le sens des veines comme pour le bois ou autrement.

  • Chargement en cours…

Retourner à l’article