Réformes des retraites: «Cette consultation citoyenne, c’est de l’habillage à 80 %», estime un participant

REPORTAGE «20 Minutes» a assisté à la première rencontre entre Jean-Paul Delevoye et des citoyens sur le futur projet de réforme des retraites organisée ce jeudi à Montreuil (Seine-Saint-Denis)…

— 

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

  • YMaurontPas

    Cette consultation est ridicule. Ils vont tout au plus "donner la parole ..." à 800 citoyens alors que nous sommes 66 millions. De mon point de vue, tout est déjà décidé. Ces atelier leur serviront d'alibi c'est tout.

  • Morderir

    Petit rappel : le projet de « en marche » vient du tour de France de Notre President bien aimé quand il était en campagne. L’avantage de la méthode c’est qu écoute la population et ses idées. Et à la fin il n’y a plus qu’à choisir ce qu’on veut. Ainsi en Macronie, ça ressemble à une démocratie, où la bourse, les banques et le médef sont aux commandes . Donc si des gens de gauche veulent participer, qu’il s’abstiennent : ça économisera de l’énergie et de la salive car Manu est et restera un ultra-libéral.

  • Machaud

    Je m'étonne que personne n'évoque le statut de nos élus qui, sans cotiser, partent en retraite après quelques petites années (quand ce ne sont pas quelques mois), mais qui perçoivent des sommes conséquentes au titre de "retraite".
    A mon départ en retraite, après 46 années de cotisation, j'ai été stupéfait de constater que je perdais presque 40% des mes revenus annuels. Mais c'est certainement encore trop, puisque "roitelet" nous en rogne encore un peu plus tous les ans.
    Pour en revenir à nos élus, il me semble qu'il ne cotisent pas, ou pas beaucoup pour leur retraite. Avec la nouvelle loi, ils n'auront plus rien. Il faudra nous unir pour leur faire la charité.
    De même pour leur participation à l'impôt sur les revenus. Ils ne doivent rien puisque ce ne sont que des indemnités. Mais pour les "travailleurs" qui se trouvent en arrêt maladie et qui, à ce titre, perçoivent également des indemnités, ils se les voient notées avec les revenus sur la feuille d'impôts.
    Il me semble que pendant sa campagne, notre roitelet avait promis que nous serions tous égaux.
    Mais je me suis certainement trompé ......

    • pomlnb

      Bien sûr qu'on l'évoque. L'alignement des parlementaires au régime général est inscrit dans le programme de la REM depuis la présidentielle.... Mais vous pouvez être sûr que les députés FI et LR hurleront à l'assassinat du parlement quand on essaiera de faire passer ça...

  • bedeau27

    Je suis partie en retraite en 2015 avec 42 années de cotisation,j'ai perdu presque 35 % par rapport à mon salaire dans le privé si la retraite par point avec départ à 65 ans permet aux futurs retraités de gagner plus pourquoi pas les générations d'actifs devraient s'intéresser au sujet ils sont concernés...

    • pomlnb

      35%, c'est honnête, vous avez plutôt de la chance... Le problème, c'est regardez d'où vient votre retraite. Il n'y a pas de miracle, elle est payée par les actifs. Maintenant, regardez combien vous avez d'actifs actuellement pour payer votre retraite...

  • Ironius

    Une centaine de personnes maintenues "anonymes" qui prétendent représenter les futurs retraités. est-ce vraiment de la démocratie.
    On aurait pu demander à chaque entreprise de rassembler et transmettre un questionnaire fourni à chaque employé.
    Ensuite et seulement, une commission adéquate aurait pu statuer.

    • YMaurontPas

      Il aurait fallu faire au moins 1 atelier par ville de préfecture. Là c'est du n'importe quoi. En plus les participants sont triés et certains candidats sont rejetés, donc un seul droit pour eux: celui de la fermer.

  • rona

    Du pipeau!

  • AlbertDuJardin

    Il y a beaucoup de magouilles, de mascarades et d'habillage pour plaire à ceux qui écoutent et regardent.

  • Grrrrrrrelay

    La retraite par points ? Fantastique ....

    Au cours de ma carrière j'ai vu les points attribués diminués p/r aux même montant de cotisations ...Puis le prix du point diminué ...
    Résultat, par rapport au montant prévu en début de carrière j'ai obtenu 25% de moins.

    Il souhaite également rediriger les provisions des régimes de retraites, à hauteur de 15 à 20 milliards d’euros, en direction de l’investissement en entreprise, via notamment des fonds de pension, sans préciser les garanties ni les précautions indispensables pour que les fonds de pension à la française soient rigoureusement sélectionnés, prudemment gérés et surtout sérieusement contrôlés par les autorités (on a vu ce que cela a donné aux États Unis pour certains retraités obligés de repartir travailler pour survivre).

    A noter que "ces autorités" n’ont pas su éviter toute une série des désastres financiers comme la faillite du Crédit Lyonnais, la recapitalisation forcée d’Air France, la descente aux enfers d’Aréva, le lent dévissage d’EDF ou la claudication persistante de la SNCF.

    • Pardi

      Exactement ! C'est l'idéal de MM Delevoye et Macron. Supprimer les "'42-régimes" (slogan) et les remplacer par 420 fonds de pension privés, qui auront tous droit à la faillite en cours de route (comme aux E.-U.). Quel organisme de placement privé est capable de garantir qu'il tiendra sur des dizaines d'années (45 ans de carrière pour les cotisants + 25 ans de retraite). Effectivement, aux Etats-Unis, quand le fonds de pension fait faillite, il n'y a aucune garantie, les retraités retournent aux ptits boulots à 75-80 ans et dorment et meurent très dignement dans leur voiture en rentrant de leurs ptits boulots. Tout un idéal. Voilà pourquoi Msieur Delevoye dit qu'il doit gérer les peurs. Les idées de Msieur Macron et les manoeuvres de Msieur Delevoye sont anxiogènes. Et leur application sera une catastrophe, une marche forcée vers la paupérisation de toute une catégorie sociale.

  • Grrrrrrrelay

    Juste un rappel : dans son programme Macron a abordé son idée des retraites, à savoir la retraite par points et le départ modulé de 62 à 67 ans ... retraités riches à partir de 1200€ pour une personne seule et 918€ pour un couple !

  • Titofe95

    Cherchez l erreur mon épouse et moi 43 ans de travail chacun 2800 euros de retraité à deux mes voisins 50 ans et 52 ans retraités RATP 7000 euros à eux deux

    • Cianel

      aucune erreur a chercher... Il faut prendre en compte bcp de chose pour donner un avis. Il est impossible de ne comparer que les âges et les montants de retraites. Ils ont plus que vous? C'est très bien pour eux pourquoi être jaloux?

    • ONIX269

      J’ai un contact professionnel à la RATP sur Paris (au service des appros) qui escompte une retraite au 1er septembre 2020 de l’ordre de 2 700 € net pour un salaire actuellement de 3 500 €. A la RATP il faut quelque chose comme 162 trimestres pour avoir droit à la retraite et le calcul se base sur les 6 derniers mois de salaire (le 13ème mois doit être inclus dans le calcul).
      Au départ menuisier coffreur dans une boite de BTP sur Valence il a vite compris qu’il fallait se bouger pour avoir mieux. Il a donc passé l’examen d’entrée à la gendarmerie (sans succès à cause de la psycho) puis celui de la RATP ou il a fait carrière en complétant sa formation par des cours du soir. Sa femme aide-soignante au départ dans un HEPAD a repris des cours pendant plusieurs années, aujourd’hui prof de Français en lycée en banlieue Parisienne elle espère avoir dans les 2 300 €.

  • Douce02

    Avez vous vu la participation citoyenne sur le net ? Ça fait peur quand on voit le nombre de jaloux envers ceux qui gagnent plus ou qui ont acquis des biens ...pourquoi vouloir une retraite équivalente des autres quand on a peu travaillé etc...beaucoup on mélangé solidarité et retraite....d'autres ont mis retraite à 75 ans oups je me suis demandée si ils bossaient moi je serai bien usée.....et retraite par points n est ce pas pour nous tirer par le bas avec un point qui baissera régulièrement ... cette soit disant participation alors que tout est sûrement decidé juste pour nous annoncer c'est le choix de 90% des français

    • Pardi

      C'est vrai : "gérer les peurs", pour Monsieur Delevoye, c'est aussi attiser les égoïsmes. L'idée du "un-euro-cotisé-donne-les-mêmes-droits" est la défense du chacun-pour-soi et plus de droits sociaux (pour les autres). En faisant monter la peur et l'égoïsme, Monsieur Delevoye annonce la couleur de cette réforme : anti-sociale, brutale, autoritaire (la question de l'"obéissance" ne se pose même plus selon M. Delevoye), orientée vers la paupérisation de toute une classe sociale.

  • abygael

    n 'en doutons plus tout sera fait pour que les retraités soient de plus en plus pressés comme des citrons car dernière les réformes se cache un idée prendre le plus possible à ceux qu'on nomme les nantis mais bientôt les futurs retraités n'arriveront en majorité à mourir avant car après 43 ans de versement il faut commencer à investir dans sa santé si on veut profiter un peu .

  • pomlnb

    Pourquoi est-ce qu'on invite au débat des retraités ?? La réforme ne les regarde pas, ils ne seront pas impactés. Ce sont les gens qui partiront dans dix ans qui le seront. Pourquoi est-ce que les retraités donnent leur avis ?

    • mococo31

      Parce que les autres sont occupés ^^

    • jsc6

      @pomlnb, j'ai pensé la même chose que vous, mais j'irai même plus loin, ce sont des jeunes qui entrent sur le marché du travail (ou du chômage ?) qu'on doit consulter car ce sont eux qui vont devoir travailler jusqu'à 77 ans ou plus avant de pouvoir partir à la retraite (qu'ils n'auront pas si on continue à aller dans le mur)

    • Pardi

      La réponse des jeunes est "de toute façon on n'aura sans doute pas de retraite": 1/ L'idée d'une retraite est beaucoup trop éloignée pour qu'ils s'en préoccupent ; 2/ ils ont le sentiment que tous les droits sociaux auront disparu; 3/ ils sont résignés.

  • mococo31

    'Vous disiez? C'est c'la, oui ... Maintenant, on vous explique'. lol

  • razborka

    Delevoye ou la démocratie en marche à l'usage de naïfs, qui ne le sont pas vraiment... et se prêtent pourtant à ce jeu de dupe.

  • lekhmervert

    Lorsque je partirai à la retraite j'aurai cotisé 48 annuités alors ceux qui parlent de retraite à 62 ans me font doucement rigoler ! Aujourd'hui à 62 ans on est un adulescent (mélange d'adulte et de grand adolescent) si on a mené une vie saine et équilibrée.

    • scribidouille35

      Et qu'on n'a pas été ouvrier sur des chaînes car à 62 ans le corps est littéralement abîmé : MRS, hanche en plastique, tendon de la main abîmé.

      Décidément vous êtes étroit d'esprit

    • Bollier

      Ah, le surhomme bobo-macron est de retour, bien sur en donneur de leçons : MOI MOI MOI !
      Tiens ou est son ami, le volatile ?

    • Titofe95

      C est ton problème si tu te fait arnaquer si tu veut bosser plus longtemps ça te regarde

  • HomeDesCavernes

    Ce serait l'occasion de mettre noir sur blanc ce projet et de faire un référendum. La démocratie comme en suisse.

  • Bollier

    Bof , encore de la poudre aux yeux du petit peuple qui n'a qu'a marcher ou .
    .. Crever
    La sécu se plaint des arrêts maladies trop nombreux , faites bosser les gens jusqu’à 67 ou 70 ans ça va pas être triste !
    Reste la solution medef : Mettre les cimetières en face des sociétés, le patron participera aux obsèques a 100% au delà de 70 ans

    • lekhmervert

      Déjà 65 ans, comme nos anciens, ce serait bien !

    • Bollier

      Monsieur Pol pot, je ne vous ai rien demandé, passez votre chemin, merci
      Avec vos amis manu1er et geoffreoy de ... vous n'avez qu'une envie/ que le peuple régresse pour moins penser et bosser

    • pomlnb

      Vous réalisez que la retraite est au bénéfice des patrons ? Sans la retraite, avec le CDI et le code du travail français, il serait impossible de se débarrasser des salariés usés. La retraite, ce sont les gentils salariés qui se cotisent pour soulager le patron de continuer à verser un salaire alors que la productivité n'est plus là... La retraite ne coûte rien au patron, elle est payée sur le salaire, et elle permet d'éviter à avoir à gérer ce genre de problème...

  • Arsenik793

    Moi je pense que toutes les options doivent être étudiées. Mais il me semblerait d’abord plus interessant de définir quels sont les niveaux de pensions possibles/souvaités, afin de definir les budgets necessaires afin de pouvoir payer ces pensions. Quel niveau de vie peuvent/ veulent avoir les futurs retraités? A partir de là, construire la feuille de route (cotisations, durée, etc...) afin que chacun puisse avoir les idées claires sur ce à quoi il peut/veut prétendre à la retraire... et sur combien de temps (10 ans? 20 ans? 30 ans?). Biensur il y a une inconnue, c’est l’esperance de vie de chacun, mais cela fait « partie du jeux » (si l’esperance de vIe depasse ce pour quoi ont a cotisé, alors on retomberait à un nviveau de pension inférieur, et ainsi de suite, jusqu’au seuil minimal fixé).

    • pomlnb

      Non, justement, la réforme va inverser votre problème. C'est très proche de la solution qui est adoptée dans les pays scandinaves. En fait, par construction même, leur système ne peut pas être en déficit.
      Le principe, c'est que vous collectez des points - plus vous cotisez, plus vous collectez. Vous pouvez avoir des points en travaillant plus longtemps ou en cotisant plus (par exemple en ayant un plus gros salaire). Ces points vous donnent droit à une part du gâteau, proportionnellement - par exemple, vous avez 300 points et l'ensemble du pays en a 3.546.038, vous avez droit à 1/3.546.038 du montant des retraites. Pour schématiser, il y aura probablement des minima et maxima, des bonus de points (enfants, pénibilité)... Mais c'est l'idée : vous gagnez une portion du gâteau et elle est garantie à vie.
      Maintenant, le gâteau, il fait quelle taille ? Et bien, il fait la taille de l'ensemble des cotisations de l'année - c'est bien un système à point par répartition. Le système ne peut pas être en déficit, parce que la taille du gâteau évolue - par exemple en fonction de la population active, du taux de chômage, du salaire moyen.
      Par construction même, il ne peut pas y avoir de déficit et encore moins de faillite du système. Donc, pas vraiment de calcul compliqué, puisqu'on ne part pas du niveau de vie des retraités, mais de la capacité de cotisation de la population active.
      Bon, la conséquence, c'est que les retraites deviennent variables : la portion est garantie, mais pas la taille du gâteau. Si l'économie va bien, les retraites augmentent. Si elle va mal, elles diminue. De fait, ça revient à dire que les retraités ont un pouvoir d'achat indexé sur celui des actifs, alors que maintenant il est complètement disjoint, quitte à endetter les générations futures, comme si les retraités n'habitaient pas le même pays que les actifs.
      Il y aura probablement un mécanisme plus complexe, notamment pour introduire un lissage et éviter que les montants fluctuent sans arrêt et pour avoir des gardes-fous et garantir des montants minimum, ce qui implique de pouvoir ponctuellement augmenter les cotisations. Mais c'est l'esprit général. L'avantage, c'est que c'est un système très résilient - par exemple, si l'espérance de vie augmente, ça veut juste dire qu'il y a plus de points en circulation et que du coup le ratio va diminuer automatiquement. Il n'y a pas de nouvelle réforme à faire. C'est aussi un système très simple et qui permet de passer d'un statut à l'autre tout sachant les conséquences, puisque tout est réduit à payer x pour avoir 1 point - si votre nouveau régime cotise moins, vous avez moins de points, pas de surprise au moment de solder les retraites.
      Après, ça peut être angoissant d'avoir des retraites variables - mais une retraite fixe, ça veut dire qu'on emprunte pour les payer, c'est pas terrible pour le pays et ça revient à flinguer la retraite des petits-enfants.

  • AntoineLaminare

    C'est juste une prise de température pour sonder la capacité de résilience de ces futures réformes.
    En ce moment ils marchent sur des oeufs vu l'impopularité du gouvernement, donc tout est bon pour ne pas naviguer à vue.

    • titine03

      et oui!!!!

Retourner à l’article