US Open: «Le plus grand compétiteur de tous les temps», Nadal ou l’art de souffrir comme personne

TENNIS L’Espagnol a déjà passé plus de 12 heures sur les courts à New-York…

— 

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

  • mickey21

    il doit sûrement avoir le même médecin que Froome et l'équipe SKY si il était cline il ne pourrai pas tennir sous cette chaleur à L'USOPEN

  • Etbahdisdonc

    La dernière débilité que j’ai lue est écrite à 14h18

  • bruno2cno

    Merci pour cet article très bien écrit, et avec beaucoup d'humour ! Je relève juste une inexactitude, la finale de l'US open 2011, Rafa l'avait perdue contre Djoko, effectivement juste avant de jouer la Coupe Daavis en Espagne contre la France... du coup il s'était défoulé sur nos pauvres français ;-) ... et la finale qu'il avait gagnée contre Djoko un lundi, c'était l'US open 2010 ...

  • Xave28

    Le dernier "compétiteur" aussi endurant qu'on ait vu, c'était Lance Armstrong !...

    • tulesverraplus

      Ça devient idiot et rasoir. Profitez donc de ce champion exceptionnel plutôt que d’être supporter de Je ne sais quel autre androïde. Supportez les petits français ,heureux de rouler en Ferrari et d’avoir gagner le tournois d’etampes et de Strasbourg.

    • Xave28

      Tout d'abord, ce n'est pas parce que je critique un joueur que c'est en compensation d'autres. Ensuite, vous avez votre opinion, j'ai le droit d'avoir la mienne. Des sportifs avec une telle capacité physique et une telle longévité, on en a vu peu, et les doutes sur leur "propreté" ont souvent fini du mauvais côté. Précisément, au début des années 2000, les personnes qui, comme vous soutenez Nadal, soutenaient fermement Lance Armstrong étaient majoritaires. J'émettais à l'époque les mêmes doutes et recevais les mêmes réactions, s'ajoutait même l'outrance de douter ainsi d'un homme qui avait tant souffert... Bref, étant moi-même sportif d'endurance depuis une bonne trentaine d'années, je m'estime tout à fait en droit de douter fortement de ce super-héros majorquin. L'avantage du vélo sur le tennis, c'est qu'au moins, ils cherchent...

Retourner à l’article