Perpignan: Un professeur de lycée écroué pour corruption de mineur

FAITS DIVERS Un professeur d’anglais d’un lycée de Canet-en-Roussillon, à côté de Perpignan, a été placé mis en examen pour corruption de mineur et placé en détention provisoire…

— 

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

  • Benmoh57

    On embauche un manoeuvre en bâtiment à l entreprise Cabre.t étais au paradis de l emploi le réveil va être dur saligot.

  • mars56

    Et BM ?? elle a fait quoi ?

  • caroheer

    certainement le sida, c'est triste à 15 ans de voir sa vie gachée par l'insouciance

  • Cubitus33

    Si les faits sont avéré, il s'agit d'un pervers. En ce cas, à la peine prévue pas le code pénal, l'ajout d'une obligation de soins et d'un suivi strict ne serait pas un luxe dans la mesure où le gars sera dehors à 40 ans au plus tard et a de fortes chances de récidiver.
    Si toutefois la justice en a les moyens.

  • nrv65

    alors comment ce fait il que Brizitte n'est eu aucune sanction. Elle est seulement en disponibilité et peut tres bien, si elle en a envie reprendre un poste des demain

  • PaulineAnsa

    Les gens de cette région sont pas nets....

  • marianedurant

    et comme par hasard ca sort aujourd hui?

  • myr78

    "risque" d'être radié de l'éducation nationale s'il est reconnu coupable ?? J 'espère, s'il est coupable que ça ira au delà de risquer et qu'il sera EFFECTIVEMENT radié

    • nrv65

      2 poids, 2 mesures, une certaine BM a fait bien pire sans etre inquieté. Aucune sanction. Etant juste en disponibilité, elle peut tres bien reprendre un poste des demain si elle le desire

  • mococo31

    En anglais, les sms? Avec tous ces détails (sa discipline d'enseignement, et les deux (?) fonctions repérables), facile en cherchant un peu de connaître son nom. Non qu'il soit a priori innocent, mais en droit il est a priori pour le moment accusé et non coupable. On comprend presque l'intérêt d'un scoop de ce genre à la rentrée scolaire, mais il y a peut-être aussi des limites?

Retourner à l’article