VIDEO. Démission de Nicolas Hulot: Le poste de ministre de l'Environnement est-il maudit?

MALEDICTION Nicolas Hulot n'est que le dernier d'une longue liste de ministres de l'écologie qui n'ont pas tenu sur la durée... 

— 

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

  • Viggo75

    Quel que soit le successeur de Hulot il sera inaudible...

  • Dany130

    Ce n'est pas le poste qui est maudit, c'est le soi disant parti écologique Français qui n'est composé que par des nombrilistes avec un électorat coincé à 1%. Ils devraient faire de l'écologie et pas de la politique. Il faut prendre exemple chez les Grunen

  • Nikita34

    Un ministère maudit parce que bidon, vu les politiques menées en matière d'écologie par nos gouvernements de tous bord. A défaut d'un programme écologique ambitieux, l'on crée des portefeuilles factices pour apporter une caution "verte" à nos dirigeants. En fait, ce ne sont que des "placards" coûteux pour le contribuable, inutiles pour l'environnement et la biodiversité et qui pompent l'énergie de ceux qui en ont la charge, lorsqu'ils sont motivés.

  • ghjfgltk

    Ce n'est pas le poste d'écologie le problème, ce sont des présidents menteurs.

  • HellAwaits

    Le destin de Hulot est de nous refaire une saison de Ushuaia. Il excellait tellement dans l'exercice mais malheureusement le spectateur moyen n'y voyait que de belles images

  • Noos

    @tambourineman : je suis totalement de votre avis. Inutile de chercher une nouvelle marionnette pour ce poste de pure communication manipulatrice.
    La transition énergétique c'est comme l'Arlésienne, tout le monde en parle et on ne la voit jamais. L'écologie ? les industriels et les politiques asservis aux lobbys n'en ont rien à cirer. De toute manière c'est bien trop tard et on a plus les revenus suffisants pour continuer d'engraisser des industriels en mal de chiffres d'affaires et de nouveaux débouchés. C'est donc par nécessité, par la baisse de la consommation et par la décroissance que la transition se fera.

  • tambourineman

    Ce n'est pas le poste de ministre de l'écologie qui est maudit, mais c'est la résurgence d'un système capitaliste ultra libéral dont les exigences de marché sont incompatibles avec un tel ministère. Corine Lepage a raison en citant dans son interview , ici , les causes qui sont les lobbies - l'automobile, le pétrole et le nucléaire.
    Je pense que la suppression d'un tel ministère serait un gain de deniers publics

  • Chris4411

    Il faut reconnaître que l'environnement n'est pas à l'origine de l'élection des derniers présidents Français. Si les Français voulaient faire de l'écologie la cause principale ils auraient élu un président Vert
    L'écologie peut être vécu sans que ce ne soit l'intérêt principal des Français.
    les préoccupations sont , le travail,les impôts,la retraite et le pouvoir d'achat.
    Les écolos devraient se la jouer modeste et être heureux des avancées arrachées aux gouvernants
    Personnellement quand je vois les restrictions de circulation, l'augmentation des taxes sur les carburants, et l'abandon de l'aéroport NDL, l'utilisation du charbon en Allemagne(pollution assurée), j'ai un peu les boules

  • andrethiney

    C'est tellement un ministère qui ne sert qu'à annoncer des décisions qui ne seront pas tenues. L'écologie n'intéresse pour le moment qu'un nombre restreint de personnes qui veulent mourir l'âme en paix pour avoir soi-disant sauvé la planète.

  • max itonni

    non, mais il est foutu pour longtemps

  • Robari

    13 ministres en 20 ans = 13 retraités de ministres à payer par les contribuables. Et aucun de ces 13 planqués n’a refusé sa retraite. Tous les mêmes .

  • Serge57

    Non, c'est l'environnement du poste qui est maudit

  • moa75

    Oh, Hulot découvre qu'il existe des lobbys...Mais il sort d'où celui-là ?

  • karf

    c'est super les Français le pleurent déjà, après avoir oublié qu'on lui doit une grosse partie de l'augmentation de l'essence, c'est bon continuez les veaux.

    • andrethiney

      Lui, dit que son bilan n'est pas bon, c'est pour cela qu'il démissionne, et le petit prétend que le bilan de Nicolas Hulot est très bon. Alors ? Pour bon tapez 1 pour pas bon tapez 2.

  • canislupus

    Une vitrine sans plus. L'écologie doit rester apolitique, un mouvement de pression, et être un peu plus réaliste. Une seule solution pour être entendu,vendre ses voix et ne pas se compromettre en acceptant des postes. Même un député écolo ne sert à rien

  • Alain7878

    Ce qui est triste, ce que beaucoup n'ont pas vraiment compris son message. Il ne souhaite pas être l'homme providentiel (comme Jadot peut l'espérer) , il voudrait que chacun d'entre nous, nous prenions vraiment conscience de l'impact de nos modes de vie sur la planète. Malheureusement nous ne pouvons nous empêcher de faire peser le fardeau sur des soi-disant "décideurs politiques" au lieu de nous prendre en main collectivement et d'imposer un autre modèle économique et social respectueux de notre planète.
    Alors soyons honnêtes et lucides: qui se soucie vraiment à tout moment de l'écologie à part en paroles? Ceux qui refusent les éoliennes car elles seront implantées près de chez eux? Ceux qui rouspètent contre les taxes sur le diesel parce que leur plein augmente? Ceux qui équipent leur logement avec la climatisation? Ceux qui roulent en 4x4? Ceux qui partent en avion en vacances ? Nous tapons sur les gouvernants et sur Macron mais c'est la société, y compris les médias, qui est réfractaire aux changements.
    Nicolas HULOT a sans doute plus sa place dans la société civile qu’au gouvernement ou il se dit malheureux . Gouverner c’est sans cesse faire des compromis et trouver les voies moyennes, La est toute la difficulté et c’est assez épuisant pour quelqu'un épris de liberté et de nature.
    NB : J'aime bien tous ces commentaires pro-Hulot alors que la moindre mesure écolo quelque peu "restrictive" fait crier sur tous les forums. Hulot avait dit du bien des 80km/h car en plus de la sécurité ça allait dans le sens de la baisse d'émission de CO2, on sait ce que pense la majorité des français sur les 80km/h .... Et vous en avez vu beaucoup cet été diminuer leur vitesse de 20km/h sur les autoroutes avec les pics d'ozone ? et vous vous avez fait quoi pour être plus écolo ?

  • Alain7878

    Je ne jugerai pas du bien fondé de la démission de Hulot ni dans sa forme, ni au fonds. En revanche quand je constate les cris d'orfraie les lamentations des retraités ces jours derniers pour 1,5 % de différentiel de retraite ( revalo- inflation) et que je sais les efforts considérables qu'un véritable changement de paradigme de développement économique imposerait à CHACUN d'entre nous , retraité ou actif, riche ou pas, pendant de LONGUES années, je sens la colère monter monter ....
    Le jour où un politique dira ce que suppose la "transition énergétique et écologique" n'est pas pour demain car elle implique des "sacrifices" à son "bien être et petit confort" à tous. Et ce n'est pas Macron ni Wauquiez, ni Lepen et encore moins Mélenchon malgré ses envolées lyriques sur la question qui diront la vérité aux français.
    les écologistes comme Jadot sont désespérants, ils continuent de faire de la politique à la petite semaine et les commentaires de ce premier sur la démission montre que ce qui l'intéresse c'est de récupérer des voix, a-t-il un vrai projet cohérent pour proposer un nouveau modèle économique incluant l'écologie la réponse est malheureusement non, il l'aurait d'ailleurs annoncé là plutôt que de dire que le gouvernement ne faisait rien.

  • Alain7878

    12 articles sur la démission de Nicolas Hulot !!
    Certains vont commencer à nous dire que c'est un tremblement de terre ! un watergate ! une affaire d'état ! qui devrait amener EM à s'expliquer devant le peuple ....bizarre le wtergateux est silencieux hahaha c'est vrai qu'il a décidé de ne plus être populiste ! on y croit tous !!!

  • amazighland

    "Treize ministres en 20 ans.
    Et combien de lobbys à terre ? AUCUN !

Retourner à l’article