Birmanie: Facebook ferme la page du chef de l'armée pour «violations des droits de l'Homme» envers les Rohingyas

RESEAUX Le chef de l’armée birmane et cinq autres haut gradés sont poursuivis pour « génocide », « crimes contre l’humanité » et « crimes de guerre » à l’encontre des Rohingyas...

— 

Le compte Facebook de Min Aung Hlaing, général de l'armée birmane, a été supprimée.
Le compte Facebook de Min Aung Hlaing, général de l'armée birmane, a été supprimée. — YE AUNG THU / AFP

Retourner à l’article