Nantes: Après plusieurs incidents, le CHU renforce la sécurité de l'hôpital Saint-Jacques

SANTE La nouvelle agression en psychiatrie a convaincu la direction de prendre des mesures supplémentaires pour sécuriser le site...

— 

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

  • commelapluie

    "Trafic de stupéfiants" en psychiatrie...

    Les médicaments aussi sont des drogues, celles des psychiatres sont souvent bien plus nuisibles, mais l’État prélève des impôts dessus.

    • Arnal44

      Les médicaments aussi sont des drogues.
      Un argument classique souvent mis en avant ... Ça reste un sujet discutable et complexe.
      La psychiatrie n'est pas juste synonyme de médicaments. Ils sont bien souvent nécessaires mais pas l'unique solution.
      Il existe effectivement des effets secondaires à des nombreux psychotropes. Le bénéfice-risque est régulièrement remis en question. Pas simple de ménager les 2. Encore plus compliqué quand la personne nie une quelconque maladie psychiatrique ...

  • commelapluie

    La langue de bois révèle qu'on cache quelque chose, et en psychiatrie elle abonde.

    "L’établissement d’un périmètre entourant le pôle psychiatrie" = enfermer.

    "Admis dans l'établissement" = les gendarmes l'ont cherché dans l'armoire pour lui sauter dessus et le traîner menotté à l'hôpital-prison où on l'a drogué de force et jeté en cellule.

    • Arnal44

      Langue de bois ??? Ça manque un peu d'argumentation ...

      "L’établissement d’un périmètre entourant le pôle psychiatrie" = enfermer.
      Non ... Il est ici question de contrôle des personnes pénétrant au sein de l'hôpital pour des raisons de sécurité.

      Hôpital-prison ...
      La prison est le lieu où l'on punit pour un crime commis. L'hôpital, celui où l'on essaie de venir en aide à des personnes qui sont malades.
      Il y a une petite différence quand même.

    • commelapluie

      Ô Arnal44, enclore la psychiatrie, c'est pour contrôler les entrées ? Amusant !

  • commelapluie

    En France, la psychiatrie est aussi un moyen de se débarrasser des gêneurs sans passer par les juges. Le maire ordonne les enfermements, le préfet les libérations.

    La Presse aurait-elle l'amabilité de relater ce que le patient reprochait aux quatre employés de l'hôpital psychiatrique ? Et que disent les amis du patient ?

    • Arnal44

      En France, le maire, sous délégation du préfet, peut demander à faire hospitaliser une personne pour troubles à l'ordre publique ou qui peut être dangereuse pour elle même.
      Cette demande est validée par un médecin dépêché sur place. Un médecin psychiatre de l'établissement doit confirmer ou pas dans les 24h puis 72h après. Si la mesure est maintenue, il y a présentation obligatoire devant le juge des libertés et de la détention qui doit statuer sur le bien fondé de la mesure. Suite à cela, le médecin psychiatre doit régulièrement justifier du maintient de la mesure.
      Ça fait quand même beaucoup de personnes et d'avis différents. C'est vrai que ça sent le complot à plein nez !!!
      Il y a même possibilité de sortie d'hospitalisation malgré le maintien de la mesure.

      Après, existe-t-il des reproches suffisant pour justifier l'utilisation d'un cutter contre des personnes? Là, vous me faites un peu peur ...
      Je ne vois pas non plus ce que le dire des amis viennent faire la dedans ?

    • commelapluie

      Ô Arnal44, quand le Parquet ordonne au psychiatre de l'établissement fermé d'établir une expertise, que ledit psychiatre répond "enfermez, mais je n'ai pas le droit de l'ordonner, il faudra trouver un toubib", lequel obéit et rédige un diagnostic sans avoir rencontré la cible, cela fait UN SEUL avis émis par une personne partie prenante.

      Le maire peut aussi décider sans médecin, en se basant sur la "notoriété publique".

      Et une fois que la cible est enfermée sans moyen de défense et bourrée de médicaments, comment se défend-elle ?

      Il y a eu assez de cas !

    • MS13france

      Sans doute rien du tout , vu qu'ils ne font rien et servent à rien , les rares fois ou ont les aperçois ils se cachent derrière une vitre blindée , assis dans leur voiture pour faire le tour de l'hopital (autant dire que niveau sécurité on repassera) , mais 2 fois par jour ils ouvrent et ferment la boutique et là souvent ils toisent les patients un peu comme le font les flics avec les jeunes et là parfois ça part en live . Et puis ajouter 6 agents ou meme 10 ne changera rien , il faudrait qu'ils reçoivent une formation spécifique pour bosser en milieu psy , les flics aussi d'ailleurs , en plus ces gens qui nous regardent de travers ne connaissent pas le futur et pourraient très bien se retrouver de "l'autre coté de la frontière" entre "normaux" et "anormaux" !!! La folie est le propre de l'homme (Blaise Cendrars)
      Le génie est un flot baigné par la folie ...

  • Pascal5633

    Nantes part en live merci les socialistes.

Retourner à l’article