La France n’a pas respecté les droits de l’Homme en autorisant le licenciement d’une femme voilée

VOILE Pour le Comité des droits de l'Homme, il s'agit d'une «atteinte à la liberté de religion»...

— 

La directrice de la crèche Baby Loup, Natalia Baleato et son avocat Richard Malka le 13 décembre 2010 à Mantes-la-Jolie
La directrice de la crèche Baby Loup, Natalia Baleato et son avocat Richard Malka le 13 décembre 2010 à Mantes-la-Jolie — Jacques Demarthon AFP

Retourner à l’article