«La rave fait-elle toujours rêver?»: Comment ont-ils réussi à immortaliser les folles nuits clandestines techno?

SERIE D'ETE A coup de photos ou de vidéos, ils ont pu documenter le milieu des free parties, un milieu underground...

— 

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

  • jeanpale

    pour avoir bien connu damien raclot c'est quelqu'un qui a surtout profite des autres pour se faire un nom , et dans les annees 90 il ne connaissait pas le mouvement techno il a connu ce mouvement dans les annees 1992 par le biais d'autres perssonnes deja dans le milieu . et je rappel que bizarrement quant les heretik( que tout le monde appelait heretox au vu de l'ambiance de leur soiree) n'a quasi jamais eu de probleme quand il organisait des soirees totalement illegal dans des endroits insolites , apres renseignement pour la majorite ce sont des fils de bobo parisien alors pour dire que ces gens la on fait beaucoup oui dans le sens negatif, il y a plein d'autres organisateur de l'epoque qui faisait des vrais soiree avec des vrai dj dans des vrai salles avec de vrai investissement , le milieu des free party a tue ces soirees underground avec un certain etat d'esprit. aujourd'hui le seul endroit ou l'on retrouve un peu cet etat d'esprit est le "boom festival " au portugal , mais surtout pas tomorowland c'est juste l'oppose .

  • pas51

    C'est nul

  • switchonyourbrain

    Je suis partagé sur cette série d'articles...

    Autant c'est très bien écrit et plutôt agréable à lire.
    Autant, mettre en lumière ce petit monde des free, c'est potentiellement attirer encore plus de "casuals" à ces soirées.
    Pour finir par dénaturer le côté libre, rebelle et sauvage.
    On va se retrouver avec des orgies commerciales, pognon, drogue et c'est tout.
    Bien loin de l'esprit originel des premières tawas.
    Pour vivre heureux, vivons cachés.

  • Sixsixvirgulezerosix

    Derniers souvenirs.... pour certains jeunes citoyens, sur un pont à Gêne direction la sicile car annulation des teknivals français.

    • alain46

      La Sardaigne, pas la Sicile.

  • Bistrot77

    Salut les toxicos...

    • jeanpale

      la majorite des soirees dans les annees 90 n'etait clairement pas que des teknival ou free partie , qui ont d'ailleurs detruit le monde des perssonnes qui faisait des vrai soiree, et en tant que techniciens son il y a TOUJOURS eu autant de drogue dans une rave party que dans un concert de madonna alors les gens qui aprlent mais qui ne sortent jamais....je fai ce metier depui 1994 je pense avoir vu quelques concert et soiree pour pouvoir en juger.

    • switchonyourbrain

      Te fatigue pas à répondre à un troll...
      Commenter sans aucune connaissance du sujet commenté est devenu la norme.

Retourner à l’article