Affaire Benalla: La commission d’enquête du Sénat n’exclut plus tout à fait d’interroger Alexandre Benalla

REVIREMENT Le président de la commission, Philippe Bas (LR) avait dans un premier temps dit ses réserves. Mais les déclarations du principal intéressé dans « Le Journal du Dimanche » changent la donne…

— 

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

  • hamsternormal

    Bonjour, au lieu d'auditionner pendant 4 h, mieux vaut lire, rire et sourire avec le HAMSTER, mémoires plausibles de FHollande: c'est documenté, drôle, potache, pastiche... beaucoup plus distrayant qu'un PV d'audition
    A trouver sur amazon / francois lenormal
    Bonne lecture d'été !!

  • gillop56

    en cette période de disette des journaux, ils vont tenir jusqu'aux grèves de septembre, je pense que Benalla sera récompenser d'un prix de la presse pour avoir maintenu les ventes en juillet août et sauver des emplois, à moins que l'idée vienne de Macron mais j'irai pas jusque là

  • otphot30

    Il serait curieux que A.Benalla , mis en examen ,soit auditionné par le sérieux Philippe Bas...Le" présumé ",objet d'enquêtes s'est déjà répandu sur les médias ,se présentant en victime ...

  • infotek

    Ce Monsieur a droit à notre respect; c'est bien l'un des seuls qui affiche ouvertement et sans faillir, avec son adjoint à la commission, une constance presque obsessionnelle dans l'intérêt porté à nos institutions.
    Par delà les personnes pour ne retenir que l'essentiel et revenir par le sénat comme force de proposition; ce qui devrait inspirer notre chambre basse.

  • infotek

    Philippe Bas prend de la hauteur et sortira grandi de cette affaire.
    Son souci permanent, affiché, des institutions de l'état redonne confiance à la France d'en bas.
    Merci

  • infotek

    c'est le seul qui sortira grandi de toute ces gesticulations.
    Il a bien le souci affiché de préserver nos institutions et c'est tant mieux pour la démocratie.

  • alvi62

    Quelle utilité pour ces gens de savoir à quelle heure Benalla est allé aux toilettes avant, pendant et après le 1er mai ? C'était un employé de l'Elysée qui a fait une erreur grossière et qui a été viré pour ça donc de quoi se mêlent medias, députés et sénateurs ? Ils n'ont pas à se mêler de la discipline des gens de l'Elysée. Le fait qu'il ait été viré "direct" ou presque prouve qu'il n'était pas fonctionnaire !

    • debrancheur02017

      Vous ne devez pas suivre l'actualité car justement si il n'y avait pas eu les médias, commissions etc Benalla aurait eu des vacances payées aujourd'hui il est en cours de licenciement, idem pour Crasse dont la procédure de licenciement ne commence que le 31/7.
      Pour l'histoire des toilettes ça aurait été une question de la présidente de commission, au sénat on est plus sérieux.

  • abygael

    ça commence à nous faire chier cette histoire ....

  • Aristote2017

    Marie 22 ans insultée, frappée dans la rue, devant une terrasse de café, par un harceleur qui pense pouvoir agir en toute impunité, même devant une caméra vidéo ... ce ne serait pas beaucoup plus important que l’affaire Benalla ? Les médias ? Ça ne les motivent pas à donner toutes les infos sur ce lâche ? Et pour la Justice ? La protection de toutes les femmes du pays ? Ça compte pas ? Quelle sera la peine contre ce lâche ?

    • debrancheur02017

      Tentative d'esquive lamentable. Quand il y a des femmes qui sont agressées, on vous voit pas faire des messages sur tous les sujets pour dire que celui des femmes agressées est plus important.
      C'est spécifiquement sur celui ci que vous vous exprimez.

  • rati

    A quoi bon entendre un discours formaté ?

  • kaplan38

    Note sur la suppression générale des partis politiques
    de Simone Weil (4e de couverture)

    Que les partis existent n'est nullement un motif de les conserver. Seul le bien est un motif légitime de conservation. Le mal des partis politiques saute aux yeux... Y a-t-il en eux une parcelle de bien ? Ne sont-ils pas du mal à l'état pur ou presque ? S'ils sont du mal, il est certain qu'en fait et dans la pratique, ils ne peuvent produire que du mal. ''Un bon arbre ne peut jamais porter de mauvais fruits, ni un arbre pourri de beaux fruits''. le critère du bien ne peut être que la vérité, la justice, et en second lieu, l'utilité publique. La démocratie, le pouvoir du plus grand nombre, ne sont pas des biens. Ce sont des moyens, estimés efficaces à tort ou à raison. Seul ce qui est juste est légitime. Le crime et le mensonge ne le sont en aucun cas. La vérité est ''une''. La justice est ''une''. Erreurs, injustices sont indéfiniment variables. Les hommes convergent dans le juste et le vrai, mensonge et crime les font diverger. L'union étant une force, on peut espérer trouver une ressource pour rendre vérité et justice plus fortes que crime et erreur. L'opération de prendre parti s'est substituée à l'obligation de la pensée. C'est là une lèpre qui a pris origine dans les milieux politiques, et s'est étendue à travers tout le pays, presque à la totalité de la pensée. Il est douteux qu'on puisse remédier à cette lèpre, qui nous tue, sans commencer par la suppression des partis politiques.

    • MareineLapine

      sacrée momone !

  • ghjfgltk

    Macron! ils vont te chercher.

  • AlbertDuJardin

    On continue d'alimenter cette tempête dans un verre d'eau, pendant ce temps là, les petites retraites n'augmentent pas depuis des années.

  • Maduf

    Il me semble que c'est plus que normal !! Depuis quand enquete-t-on sur quelqu'un sans l'entendre ?? Les tenants des droits de l'homme, facon Mélenchon, peut-être, mais en tout cas ce n'est pas la règle dans un Etat democratique !!!

  • biogeoxy

    En tout cas c'est assez pénible d'entendre des sénateurs qui sont sensés savoir quelque chose des protocoles dire sans cesse à leurs interlocuteurs de l'armée du "mon général", "mon colonel"... mais non, on doit dire "général", "colonel" sans le mon qui est réservé à des personnes elles mêmes militaires qui s'adressent à leur supérieur !

  • Alphaducentaure

    Il faut que ce barbouze paraisse au plus vite devant la justice !

  • cdg69

    Bonnes vacances à tous. Le feuilleton est terminé

    • MareineLapine

      non , Le feuilleton continu

    • MareineLapine

      la justice suit son cours sur cette histoire de barbouze !

  • 260250

    Commission exemplaire et de très, très bonne tenue; ce n'est pas le cas de nos députés qui sont devenus des aboyeurs!

    • Titofe95

      C est de l humour ???? commission exemplaire et puis quoi encore

  • Atilla99TR

    A l'occasion d'entretien à des journaux, Mr Benalla n'était pas sous Serment. sa serai une grave faute de la commission d'enquête du Sénat, de convoqué Mr Benalla. car comme dit dans cette article il y'a : "Séparation des pouvoirs" donc y'aura pour conséquence "Empiétement sur la justice" et nuira "Aux droits de la défense".

    • etbenzutalors

      faux puisqu'il le demande
      par contre qu un lrem enquête sur un lrem, ça, cela ne vous dérange pas, on ne va pas parler de conflit d'intérêt mais de soumission à son chef.

    • Atilla99TR

      je maintien que sa serai une grave erreur du Sénat, car même si de bonne foi il enquête, ce qu'il pourrait trouvé comme faute de l'Elysée ne serai rien comparé à la faute constitutionnel qu'il commettrai en convoquant Mr Benalla.

    • MareineLapine

      pas du tout , Atilla99TR , il doit être entendu par la commission
      que crains tu ?

Retourner à l’article