Résultats du bac 2018: Un syndicat dénonce le «scandale» des notes modifiées

BACCALAUREAT Les notes de 200 candidats au bac S ont été étrangement remontées pour compenser l’interdiction des calculatrices. Le rectorat de l’académie de Lille reconnaît un « dysfonctionnement »…

— 

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

  • Alain7878

    Enseignant d’une matière scientifique la principale difficulté à laquelle les étudiants sont confrontés est leur incapacité à bien comprendre l’énoncé écrit des sujets de concours. Le langage structure la pensée, lui fournit un support. Sans maîtrise fine de la langue, on ne comprend pas les problématiques, et on n’arrive pas à bien structurer une pensée, encore moins à en rendre compte tant à l’écrit qu’à l’oral. Et que dire de la confusion entre la cause et la conséquence ?? ... tous les profs de fac s'arrachent les cheveux !
    Pour le ministère, le bac n'a plus vocation à être sélectif en lui-même…C’est bien triste. Il atteste juste d'un niveau minimal. Ce sont ensuite les filières et la sélection sur dossier qui devraient assurer la sélection et le tri des élèves. Et c'est ce tri qui est depuis un bon moment déjà stratégique pour les jeunes dans un pays où la deuxième chance n'existe pas vraiment et c'est sans doute mieux ainsi. On peut faire illusion sur un examen de quelques heures, on ne peut pas le faire sur un dossier scolaire couvrant 5 longs trimestres.

  • bibi12

    Mensonges !
    Remettons les choses en ordre svp car oui j'étais présent ce jour là lorsque toute cette histoire a commencé.
    - Des surveillants constatent que des candidats ( 3...) consultent ouvertement leurs cours présents sur la calculatrice et ils en informent le chef de centre (proviseur) sur la conduite à tenir.
    -le chef de centre suit la procédure et appelle la division des examens (rectorat !) qui lui demande de faire cesser cela car considéré comme fraude
    - le chef de centre s'exécute et passe dans chaque salle en demandant aux candidats de ne pas consulter leurs "fameuses" données ou éventuellement de les supprimer et potentiellement de passer en mode examen mais sans aucune contrainte...
    - Les 3 candidats ont eu une calculatrice de remplacement le temps que le chef de centre se renseigne avant de leur rendre leur calculatrice (10 minutes après)
    - l'incident a duré quelques minutes.
    Au final aucune calculatrice n'a été supprimé aux candidats comme on peut le lire partout pendant cette épreuve de physique chimie et le chef de centre n'a fait que suivre les ordres donnés par sa hiérarchie.
    Mais surprise , le jour même, des plaintes surgissent dont personne ne connait la provenance... et l'information remontre très très haut. Contre-ordre le soir même du rectorat ( ministère??) demandant de revenir sur ce qui a été annoncé aux candidats concernant les données sur les calculatrices.
    -le chef de centre s'exécute le lendemain qques min avant l'épreuve de maths et signale que tout ce qui concerne les calculatrices est autorisé.
    Au final ce chef de centre exécute ce qu'on lui ordonne mais le rectorat/les médias signalent après coup que l'erreur vient de lui alors qu'il n'a fait qu'appliquer une consigne de sa hiérarchie. Cet incident a été déformé et amplifié pour camoufler la bourde faite par les instances supérieures.
    2ème surpise, je jour des délibérations des jurys: les notes des candidats ont été modifiées ( falsifiées?) et ne correspondent pas aux notes des copies pour l'épreuve de physique et même celle de mathématiques ! et parfois de beaucoup afin que personne ne soit refusé. Le jury n'est plus souverain et certains profs crient au scandale. A partir de là, le tapage médiatique est lancé...en continuant sur le scandale de la suppression de la calculatrice (qui n'a jamais eu lieu) ce qui permet de camoufler les vrais responsables. Étonnamment plusieurs chefs de centre de l'académie ont eu la même consigne pendant l''épreuve ( 4 établissements concernés): hasard?
    Bravo l'éducation nationale. Vous êtes très forts avec les moutons de Panurge que nous sommes contraints et forcés d'être. Triste :(

  • aptimed

    Mais qui croit encore que le bac est sélectif et utile ? Personne. Cet examen vide de valeur est en chocolat et ne sert dans les faits à rien; la sélection se faite avant et autrement.

  • mon_pseudo-107671

    "« Je pense qu’on arrivera aux mêmes délibérations », a assuré la rectrice.". Évidemment, vu comment se déroulent les jurys, les correcteurs vont être forcés à ce que les résultats soient les mêmes !

  • alcofribasnasier

    @kipushi qui a dit qu'il n'y aurait aucune sanction prise contre les surveillants d'examen?
    Est-ce bien à eux seuls qu'incombe l'erreur ? Non car le chef de centre (proviseur) est responsable !!!!et doit s'assurer que les règles de l'examen sont bien respectées.
    La rectrice et les IA sont aussi responsables, les uns pour avoir remonté les notes arbitrairement et la première pour avoir cautionné.
    Bien sûr que certaines notes de bac sont ajustées (remontées) quand le candidat est à la limite pour obtenir une mention ou à la limite d'admissibilité et cela est fait par une commission avec examen du livret.
    Autre cas où les notes sont relevées -à l'insu du correcteur- lorsque le "lot" n'atteint pas la moyenne , mais dans ce cas le correcteur est convoqué au rectorat pour une "remontée de bretelles" .
    Cette mise au point apportera peut-être quelques éclaircissements à ceux qui disent tout et n'importe quoi.
    Il n'en reste pas moins qu'à 85% de reçus on se rend bien compte que ce bout de papier ne vaut rien et coûte cher au contribuable, voilà pourquoi tout bachelier ne va pas dans n'importe quelle fac ou école… il va où il peut .

  • docker

    quand on dit que le bac ne vaut plus rien...

  • Patlebon62

    Le bac d'aujourd'hui, une grosse farce!

  • Iree

    Recteurs et inspecteurs d'académie HS, qui ne se rendent pas compte qu'ils se sont rendus coupables de faux en écriture publique...
    Leur place est en prison !
    Si votre enfant a été collé au bac dans cette académie, n'hésitez pas à déposer plainte... pour une discrimination évidente...

  • kipushi

    quelle mascarade .Mais comme d’habitude ,dans la fonction publique ,il n’y a jamais de sanction contre les fonctionnaires coupables de negligence .

  • hictorique

    Pourquoi faire passer un examen ?
    - cela coute !
    - les corrections emm**dent les profs!
    - on transforme les notes sans raison valable!
    le mieux serait d'offrir le document "BAC" d'office à tous cux qui sortent de terminale !!!

Retourner à l’article