Bac 2018: C’est parti pour les lycéens, en pleine grève SNCF

Examens Au stress du baccalauréat s’ajoute le stress d’avoir un train en cette journée de grève à la SNCF. En revanche, Parcoursup est suspendu pendant les épreuves…

— 

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

  • marredesidiots

    Bof, vu le niveau il n'y a pas lieu d'être "stressé".......

  • tomcat78

    C'est sur que la philosophie de la CGT et de Sud-Rail étant peu recommandable ne fera jamais l'objet d'un sujet !

  • titrewduk

    je viens de découvrir ce matin le "gentil" tweet de sud-rail pour encourager nos lycéens pour le BAC. Je le partage avec ceux qui ne le connaitrait pas:

    "...Petite pensée pour les jeunes qui passent le bac. Courage c'est la dernière ligne droite ! Encore 5 ans d'études inutiles et 5 de stages sous-payés , pour enfin pouvoir vous faire uberiser dans les règles. 72 ans et c'est déjà la retraite (à 1300 euros brut .) #LesReformes..."

    Oui en effet, il s'agit vraiment de "petites" pensées qui démontre parfaitement la petitesse de leur refflexion.
    Ils ont perdu, font malgré tout leur grève et du coup ils transforment leur bile en quelque chose de plus immonde en méprisant nos gamins.

    C'est lamentable.

    • marredesidiots

      Non, je les trouve au contraire très lucides sur ce qui attend de nombreux jeunes....

  • hetiare1

    Ils sont tellement stressés par la philo que 90% des élèves quittent la salle après une heure sur quatre heures prévues!!!

  • titrewduk

    je viens de découvrir ce matin le "gentil" tweet de sud-rail pour encourager nos lycéens pour le BAC. Je le partage avec ceux qui ne le connaitrait pas:
    "..
    Petite pensée pour les jeunes qui passent le bac.
    ✔ Courage c'est la dernière ligne droite ! Encore 5 ans d'études inutiles et 5 de stages sous-payés , pour enfin pouvoir vous faire uberiser dans les règles.
    72 ans et c'est déjà la retraite (à 1300 euros brut .)

  • Ducout

    Bonjour bon courage aux etudiants . Honte aux syndicats c’est un scandale pour eux ils devraient avoir honte de mettre tous les etudiants en difficultés .j’espere que aucun ne prendront de carte.

  • Didine883c

    Cette année encore, tous les médias ont décidé en commun d'oublier les bacs pros qui ont commencé (voire fini) leurs épreuves la semaine dernière ! Une honte !

  • hetiare1

    Ils sont tellement stressés par la philo que 90% des élèves quittent la salle après une heure sur quatre heures prévues!!!

  • PaulBENARD

    JE SUIS CHEMINOT
    La grève prolongée des syndicats de SNCF a livré beaucoup d'inconvénients aux passagers. C'est particulièrement désagréable qu'elle est conduite durant la saison des vacances et du bac. Dans les gares en regardant l'horaire de train certains voyageurs ne sont pas contraints d'expressions grossières à l'adresse de cheminots. Néanmoins, les cheminots ne le méritent pas, en effet ils sont les victimes de l'arbitraire d'autorités et essayent juste d'y être opposés par les moyens accessibles à eux.
    Le Parlement a définitivement approuvé le projet de loi sur la réforme de la SNCF. La réforme a été contrecarrée par les cheminots. Les syndicats continuent à appeler à la grève. Le gouvernement discute la nécessité de la réforme par les intérêts des passagers. On déclare que la stimulation de concurrence et la réorganisation de la SNCF en société anonyme aboutira aux taux tarifs vers le bas et l'amélioration de qualité de services. Ça est cru à peine, apparemment qu'en conséquence de la réforme tant les consommateurs de services de la SNCF que les cheminots eux-mêmes qui perdent leurs garanties sociales méritées souffriront. Le gouvernement dans ses arguments de nécessité de changements cardinaux fait appel à l'expérience étrangère, quoique l'expérience juste étrangère prouve le retour: la privatisation d'installations de chemin de fer en Grande-Bretagne a abouti à l'augmentation de coût de frais de déplacement.
    Les vraies raisons et les conséquences de la réforme donnée deviennent évidents, si on comprend qui est derrière cette réforme. La réforme de transport de chemin de fer est activement poussée par eurocrates de Bruxelles et leur acolytes de Paris cherchant il y a longtemps à détruire un monopole de l'Etat aux moyens de transport ferroviaires en France. Le gouvernement d'Édouard Philippe nous convainc que le changement du modèle de propriété promeut l'optimisation de travail de la SNCF, la réduction de dépenses et comme la conséquence aboutira à la réduction de tarifs. Les autorités promettent que l'état préservera le contrôle au-dessus des chemins de fer. Cependant, omettant la rhétorique populiste des experts de gouvernement, c'est simple de prévoir où tout cela mènera en fait.
    Les événements se développeront comme suit: dans quelque temps après la transformation de la SNCF en société anonyme l'état commencera à vendre son paquet d'actions aux sociétés privées incluant étrangeres (bien sûr, ça sera nommé admirablement "l'attraction d'investissements"). Ensuite dans quelque temps, la SNCF perdra le monopole sur le marché et des transporteurs d'autres pays européens (de l'Allemagne, la Belgique etc.) viendront en France. La réduction des avantages sociaux des cheminots, la réduction du nombre des salariés, la décentralisation et la capitalisation de système de transport auront un effet inévitable sur la qualité de maintenance des chemins de fer et le matériel roulant et cela comme le résultat aura un effet négatif sur la sécurité de trafic passager.
    Les conséquences de la réforme vont toucher chaque citoyen. Donc les travailleurs de la SNCF méritent notre soutien, ils luttent aujourd'hui non seulement pour leurs droits de travail et l'avenir de leurs familles, mais aussi pour l'avenir de tous les Français.

  • LecteurdeBD

    Ceux qui se déplacent pour passer le bac avec la grève SNCF se rappelleront du mépris de la CGT lors des élections syndicales ...

  • lainlain59

    le gouvernement disait que la grève ne gênait personnes

    • social

      Exactement, on nous a rebattus les oreilles avec la baisse de cette grève où il n'y aurait plus que quelques très minoritaires gènes occasionnées par un affaiblissement très net, et prononcé avant même que le mouvement ne commence (hi, hi, hi), et voilà que le bac serait perturbé ? à quel moment nous ment-on ?

  • sergegeraud

    Allez, les p'tits on est avec vous !!! ^^

Retourner à l’article