Nicolas Dupont-Aignan relaxé pour ses propos sur «l'invasion migratoire» en France

JUSTICE Il était poursuivi pour provocation à la haine ou à la discrimination après un tweet posté en janvier 2017…

— 

Nicolas Dupont-Aignan, le 18 janvier 2018 à Paris.
Nicolas Dupont-Aignan, le 18 janvier 2018 à Paris. — Yann Bohac/SIPA

Retourner à l’article