Service national universel: Un projet «démagogique» et «contraignant», pour les organisations de jeunesse

CIVISME Un collectif dénonce « des politiques paternalistes, soupçonneuses et systématiquement pensées dans la défiance »...

— 

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

  • futurth

    Un peu d'histoire... ;) Le service national ou la faillite d'un système
    En 1996, l'armée française comptait 500.000 militaires, dont 200.000 appelés du service militaire, pour un potentiel d'appelés de 370.000 hommes. Les 170000 manquants à l'appel correspondent aux exemptions, dispenses diverses, service civil (30000) et quelques 10000 objecteurs de conscience. Au final, ce système a été mis en rencard, parce que trop inégalitaire. 50 % des jeunes échappaient à la conscription... Cà, c'est le constat qui avait été fait : un système inégalitaire et obsolète. Une faillite totale...

    Les moyens...
    Peu d'infos sur le sujet, juste que l'armée sera mise à contribution. Or, une armée est limitée dans sa capacité d'intégration et de formation de nouveaux soldats par deux choses : le volume de ses équipements et le budget consacré à la défense. C'est pour cela que l'armée de conscription qui remontait à la révolution française (autre temps, autres besoins), s'est transformée en armée de métier (des pros). Aujourd'hui, l'armée a donc pour missions de former des professionnels capables de maîtriser des outils de plus en plus pointus et des techniques de combat de pros. La chair à canon, on en moins besoin. Et puis, impossible de former des pros en quelques semaines. Alors, on peut se poser la question : Que vient donc faire l'armée dans cette histoire ?

    Les objectifs...
    Améliorer la mixité sociale.. Pourquoi pas ? Mais là, on est dans le domaine du social, pas du militaire. Et puis, en France, en matière de mixité sociale et d'intégration, on a tout ce qu'l faut : OFII, associations diverses et variées, qui s'occupent de l'information sur les valeurs de la république, l'intégration et l'alphabétisation.

    Développer la conscience citoyenne : Pour cela, nous disposons aussi de cours dans les collèges et lycées sur les règles du vivre ensemble et les valeurs démocratiques de la République. Et il y a même la journée défense et citoyenneté (JDC) qui permet d'informer sur les droits et devoirs des citoyens et le fonctionnement des institutions. Pour les nouveaux arrivants, l'OFII dispense des formations.

    Le budget
    Là, c'est le flou artistique. On est passé d'un budget estimé à 15 milliards au tout début à 2.5 milliards aujourd'hui. Mais rien n'est moins sur. Il va falloir embaucher du monde, habiller et nourrir les jeunes, etc...

    Ce projet de SNU, c'est du grand n'importe quoi...

  • pomlnb

    Concernant la mixité sociale et la découverte d'autres horizons, franchement, il y a mieux que l'armée. J'ai fait le service militaire et un stage ouvrier. Autant le service militaire ne m'a globalement rien appris et pas laissé de souvenir impérissables (je n'ai même pas réussi à retenir la Marseillaise), autant le stage ouvrier, si.
    L'armée ne pratique pas la mixité sociale. Les gens sont en fait très séparés : les appelés de base d'un coté, les sursitaires de l'autre (les classes étaient séparées de six mois), les scientifiques du contingent bien à part, les pistonnés dans les bureaux... Et puis, comment prétendre faire de la mixité quand on exclut la moitié de la population sur la base de son sexe ? Sans compter que l'armée, ce n'est pas vraiment la découverte de l'autre - si on rase tout le monde et qu'on colle un uniforme, c'est justement pour gommer toutes les différences.
    Alors qu'en stage ouvrier, la différences est là, visible, et on apprend à passer outre. On apprend à travailler et à trouver des camaraderies avec des gens qui ne sont ni de son âge, ni de ses opinions politiques, ni de son milieu social. On apprend aussi à retrouver ses racines pour ceux qui ont un grand-père ouvrier mais ont bénéficié de l'ascenseur social. On vit sur le terrain les conséquences des décisions du management - ça devrait être un passage obligatoire pour tous les gens qui feront un jour du management.
    Franchement, plutôt que le service militaire, qu'on rende obligatoire le stage ouvrier (ou équivalent : agriculture, artisanat) pour tout le monde - et particulièrement les gens faisant des études supérieures. Ca serait une mixité et une rencontre de l'autre bien plus riche que le service militaire ne l'a jamais été !

    • phil255

      Perso je connaissais la Marseillaise bien avant d'aller faire mon service.
      Pour le reste ce que j'ai vécu lorsque j'ai effectué mon service ne correspond pas ta description. On a pas tous vécu la même chose, on a pas forcément le même avis.
      Sinon pour les stages ouvriers dans beaucoup de filière comme les grande écoles, le stage ouvrier ou exécution (on l'appelle comme tu veux) est obligatoire.

    • pomlnb

      Oui, j'ai fait mon service en tant que sursitaire et qu'informaticien. J'ai donc fait des classes abrégées (3 semaines), puis départ pour l'Etat Major, avec retour à la maison tous les soirs, tenue "civile de l'armée" (une horreur, j'aurais préféré le treillis que je portais dans le civil, mais bon) et interdiction de saluer les gradés (qui auraient dû rendre la réciproque). De fait, la hiérarchie était souvent inversée - nous avions des adjudants à notre entière disposition pour nos tests (même si techniquement ils étaient nos supérieurs, de fait ils suivaient nos ordres), les colonels qui géraient le service étaient entièrement dépendant de nous pour leur avancement (je faisais un logiciel de simulation pour former les généraux qui se déplaçaient avec tout leur état major, je vous laisse imaginer les conséquences d'un bug).
      Donc, oui, clairement, c'est une expérience différente - et c'est bien le problème, c'était la nature même du service !
      Pour rappel, le service n'a jamais eu la vocation à être un centre de loisir ou une annexe de l'école ou même de faire de la mixité sociale ! Le but du service, c'était de servir l'armée - ce que ne faisaient pas la majorité des appelés occupés à garder une frontière imaginaire ou autre. Mais dès que vous aviez une profession utile à l'armée, comme par exemple informaticien à 600 francs par mois au lieu de 600€ par jour, vous aviez énormément de privilèges et un service pas trop chiant (moins que de bosser en entreprise en fait, car ni responsabilités ni stress)... Le seul vrai problème de mon service, c'est d'avoir perdu un an (retraite, carrière...) et de m'être lourdement endetté (pas de logement à école militaire, donc obligation de payer un loyer parisien, financé par Finaref), mais autrement, pas de pénibilité, pas de discipline, pas de stress, pas de nuits blanches ou de levée au son du clairon, pas de promiscuité, pas de fatigue physique... Et surtout, une belle homogénéité sociale : j'étais le seul "informaticien du contingent" avec mon petit bac+4, les autres étaient scientifiques avec bac+5, blancs, issus de familles souvent aisées... En gros, le profil que vous trouvez en classe prépa.
      C'est bien le problème. Par la structure même du service militaire, vous avez des "passes droits" - pas à cause du piston, mais bien pour les besoins de l'armée ! Vous avez forcément une traitement différent entre les gens qui sont une charge (jeunes non diplômés, étudiants en socio) et ceux qui sont une ressource (informaticiens, mathématiciens mais aussi bilingue dans des langues sensibles qui allaient aux renseignement, chauffeurs routiers, maîtres chiens...). Les deux catégories ne sont pas trop mélangées, l'armée ne va pas gâcher une ressource utile à lui faire faire le clown dans la gadoue ! Donc, finalement, la mixité sociale se retrouve chez ceux qui la pratiquent déjà dans le civil...
      Quant au stage ouvrier, oui, c'est obligatoire dans certaines filières - c'est comme ça que j'en fait fait un (filière ingénieur en fac). Mais ce n'est malheureusement pas le cas dans la majorité - vous pouvez faire une école de commerce, un doctorat de sociologie, passer le CAPES ou l'agrégation, médecine et autres sans jamais mettre les pieds dans une usine ou même sans jamais être au contact avec le monde du travail salarié. Je pense que ça serait une bonne chose qu'il soit généraliser pour tout le monde, pour le coup, ça me parait bien plus utile humainement et professionnellement que l'armée qu'on veut perpétuellement détourner de sa vraie mission (protéger le pays par la force) pour lui faire faire ce qu'on ne veut pas assumer par ailleurs (faire de la mixité sociale, éduquer les gosses, apprendre à écrire).

  • KAKATAL

    Perso j'ai réussi à éviter d'y aller. Entre mes études et passer un an à picoler ou à fumer des joints j'ai préféré mes études.

    • phil255

      D'un côté tu nous explique que ceux qui sont pour sont ceux qui ne le font pas et d'un autre que tu t'es débrouillé pour ne pas le faire.
      On peut donc en conclure que tu es pour ...

  • KAKATAL

    Comme d'habitude, tous ceux qui sont pour sont ceux qui n'auront pas à le faire.

  • Breizhbzh

    Bien sûr que réintroduire un servie national c'est démagogique. C'est pour faire plaisir à une partie de l'électorat. Par contre en terme d'utilité pour ceux qui le font ou pour les contribuables, aucune preuve que cela sera utile ou formateur pour les premiers, par contre on sait déjà que cela coûtera aux contribuables. Magnifique pour un gouvernement qui se veut le chantre de la rigueur de la dépense publique, d'ailleurs la cour des compte ne s'y est pas trompée, la gabegie est à la fête +11688 fonctionnaires d'état en 2017, + 3.9 % de la rémunération des agents d'état.
    Le plus drôle ce sont les gens comme Maliant qui nous sortent leur catéchisme républico-franchouillard : "Les jeunes auraient une dette envers la nation", les jeunes doivent ce qu'ils ont ou ce à quoi ils ont accès à leurs parents qui ont payé des impôts pour payer cela, "la nation" : quelle nation ? , la nation artificielle française, celle qui ne supporte pas la différence et donc la nie (ex : refus de la co-officialisation de la langue corse, refus n tilde pour le prénom Fañch). Désolé mais je suis breton et je n'ai aucune dette envers cette nation française.

  • Parent145060

    Juste un détail : à 16 ans, ils ne sont pas mineurs les jeunes visés par le SNU ? Ils en pensent quoi les parents ? Tous prêts à "prêter leurs enfants"? Admettons que l'enfant ainsi "sensibilisé" aux nécessités de vivre ensemble (sûre qu'avec ça on va mettre un terme au harcèlement scolaire) adhère et s'engage ? Tous prêts à les voir devenir potentielle chair à canon? Quant au mélange éducation nationale/ armée... Des logements CROUS libres en été, des profs disponibles, à l'heure où on en manque au quotidien, de l'invitation au bénévolat (ou à la main d'oeuvre pas chère), bizarre... Aurions nous changé de dimension ? Internat ? Pourquoi ? Je suis parent, et pas prêt du tout à laisser aller Mon enfant en internat à l'heure où malgré ses excellents résultats scolaires on ne lui promet aucune garantie d'études supérieures mais, j'oubliais sur ce dernier point, pas de libre arbitre non plus, l'algorithmique sait mieux que nous ce qui est bon pour nos enfants...

  • Maliant

    A mes yeux, un service national, c'est pour rendre service à la nation, et ne pas oublier ce qu'on lui doit...à peu près tout en réalité.

    Il ne faut pas perdre de vue que nous ne nous construisons pas seul. Ex, un ingénieur ne le devient que parce qu'il a des instit qui lui donne le gout à apprendre, des bonnes infrastructures avec des gens qui les entretiennent (routes, bâtiments publics...), des fonctionnaires qui gèrent tout ça, des bons services de soin qui lui permette de prendre le temps de faire ses études, un régime de retraite qui lui enlève l'obligation d'aider ses parents et grands parents.

    C'est cela l'idée du service national...le refuser, c'est admettre être d'un égoïsme sans limite.

    dans mon ex, la même personne née dans un pays pauvre, serait probablement en train d'élever des chèvres et à se demander chaque jour comment il nourrira sa famille.

    Alors oui, c'est obligatoire, ou cela devrait l'être pour tous, sans distinction de classe sociale ou de sexe. Tout le monde à la même enseigne. Une association relève d'un volontariat, donc à mes yeux pas adaptées à ce projet, sauf à recevoir les candidats bien sur.

    Ceux qui on eu un mauvais souvenir, c'est dommage pour eux. Mais oui, c'est contraignant, puisque obligatoire.

    par contre bien que les passes droits doivent disparaitre. Le but est de faire un lien entre les jeunes et la nation.

    Cela n'a jamais été parfait, surtout sur la fin du SM.

    D'accord aussi pour dire le SN n'est pas forcément militaire. D'autres secteurs sont formateurs pour l'apprentissage de la vie en communauté et l'aspect "service aux autres". Les hôpitaux, les pompiers, l'environnement..

    Un détail m'échappe, il me semble que les migrants devaient effectuer le service militaire en arrivant en France...quelqu'un confirme?

    • futurth

      (sic) "A mes yeux, un service national, c'est pour rendre service à la nation, et ne pas oublier ce qu'on lui doit...à peu près tout en réalité. "

      Non, rendre service à la nation, çà s'appelle le service public. Et il y a des gens payés pour çà en France, et beaucoup...

      Et que doit-on à la nation ? Pas grand-chose, surtout ces dernières années : Les parents paient les études de leurs gosses, des impôts et taxes en pagaille et on leur demande souvent de payer 2 ou 3 fois pour la même chose, comme par exemple les taxes sur l'achat et l'héritage de biens immobiliers. L'argent public ne sort pas d'un carton à chapeau : les citoyens participent énormément au fonctionnement.

      Vous n'avez certainement pas du connaitre les joies du service militaire, la joyeuse époque des passe-droits, de la ségrégation sociale dans l'armée où les pauvres paysans partaient à Mourmelon à 500 kms ou dans les paras et les gosses de riches exemptés ou planqués dans un bureau de l'armée de l'air à côté de chez eux.

      Le passé est le passé.. On ne le refait pas mais nos jeunes énarques devraient allumer leurs neurones et se documenter sur la faillite de ce système.

      Enfin, le SNU proposé par Macron est une aberration sur tous les plans.
      Cà ne créera aucune mixité sociale. Ceux qui veulent se mélanger socialement le font : ils n'ont pas besoin de lois pour çà. D'autre part, cà va créer une situation très compliquée pour l'armée qui n'a plus les moyens de gérer ce dispositif. Enfin, çà va coûter un bras pour rien... Effacité 0, efficience 0

      A ma connaissance, pas de service militaire obligatoire pour les migrants. Ils doivent juste passer par l'OFII et suivre une formation obligatoire en langue française et une information sur la République et leurs devoirs de future citoyen français.

      L'éducation, çà s'acquiert dans la famille, là où les habitudes sociales, culturelles se transmettent.

    • Maliant

      Sisi...j'ai fait mon service.
      j'ai vu pas mal de chose effectivement mais il faut aussi reconnaitre que les fils d'ingénieurs et autres intello avaient des postes aménagés car l'armée avait besoin de leurs compétences particulières (informatique, enseignement...)
      Il y avait même un ensemble de postes en ambassade mais les places étaient rares
      Il ne s'agit pas des services publics, il s'agit de faire son devoir envers la nation, ce qui est bien différent.

      je ne peux être d'accord quand vous dites que nous ne devez rien à la nation.
      vous lui devez ce que vous êtes...
      ce que je dis est valable pour vos parents...vos amis...
      l'impôt ne suffit pas, le principe était aussi de donner de son temps et ses bras.

      Que cela ne soit plus utile par la professionnalisation de l'armée, ok, je suis le premier à le comprendre; en un an, on ne fait pas un soldat.

      je pense que le but du service était aussi éducatif. Cela ne fonctionnait pas à 100%

    • futurth

      @Maliant
      On donne si on peut : Il faut du temps et des compétences
      On donne si on veut : Ce ne doit pas être une obligation et surtout on n'étale pas.

      Et puis, France, il y a deux soucis autour du "retour" à la Nation :
      - Les associations occupent le terrain et sont devenus de véritables business bien protégés ;
      - On ne peut pas d'un côté mettre en compétition permanente les individus et leur demander de faire preuve d'altruisme.

    • Maliant

      Nous ne sommes pas si en désaccord que cela

      Cette forme d'éducation ne peut se faire que dans un service national.
      Il faut commencer dès la maternelle. Comme une forme d'endoctrinement républicain au final.
      Si cette réforme reste isolée, elle ne servira à rien à mes yeux.

  • Suicidesocial29

    rien qu'en voyant la tête du Berger Matin on se doute bien qu'il n'a jamais mouillé sa chemise ...

  • futurth

    Une fois encore, avec le SNU, nous avons à faire à la volonté du Roi.

    Les sénateurs de la commission de la Défense réfutent la méthode très peu démocratique de Macron. Le sénateur C.Cambon condamne « la procédure mise en œuvre pour préparer cette réforme d’importance nationale, qui concernera près de 800 000 jeunes chaque année ». En effet, le Parlement n’a même pas été consulté.

    D'autres sénateurs critiquent « une mise en place très chaotique, une cacophonie et des confusions dans la méthode ».

    Cette réformette mal ficelée ne va satisfaire personne :
    - les militaires n'en veulent pas
    - les jeunes n'en veulent pas
    - Bercy va grincer des dents

    Macron joue gros pour un truc sans intérêt : il s'est déjà mis à dos l'armée une fois et les étudiants sont déjà très remontés. Son entêtement démontre bien son caractère mégalomane.

  • futurth

    Un peu d'histoire... ;) Le service national ou la faillite d'un système
    En 1996, l'armée française comptait 500.000 militaires, dont 200.000 appelés du service militaire, pour un potentiel d'appelés de 370.000 hommes. Les 170000 manquants à l'appel correspondent aux exemptions, dispenses diverses, service civil (30000) et quelques 10000 objecteurs de conscience. Au final, ce système a été mis en rencard, parce que trop inégalitaire. 50 % des jeunes échappaient à la conscription... Cà, c'est le constat qui avait été fait : un système inégalitaire et obsolète. Une faillite totale...

    Les moyens...
    Peu d'infos sur le sujet, juste que l'armée sera mise à contribution. Or, une armée est limitée dans sa capacité d'intégration et de formation de nouveaux soldats par deux choses : le volume de ses équipements et le budget consacré à la défense. C'est pour cela que l'armée de conscription qui remontait à la révolution française (autre temps, autres besoins), s'est transformée en armée de métier (des pros). Aujourd'hui, l'armée a donc pour missions de former des professionnels capables de maîtriser des outils de plus en plus pointus et des techniques de combat de pros. La chair à canon, on en moins besoin. Et puis, impossible de former des pros en quelques semaines. Alors, on peut se poser la question : Que vient donc faire l'armée dans cette histoire ?

    Les objectifs...
    Améliorer la mixité sociale.. Pourquoi pas ? Mais là, on est dans le domaine du social, pas du militaire. Et puis, en France, en matière de mixité sociale et d'intégration, on a tout ce qu'l faut : OFII, associations diverses et variées, qui s'occupent de l'information sur les valeurs de la république, l'intégration et l'alphabétisation.

    Développer la conscience citoyenne : Pour cela, nous disposons aussi de cours dans les collèges et lycées sur les règles du vivre ensemble et les valeurs démocratiques de la République. Et il y a même la journée défense et citoyenneté (JDC) qui permet d'informer sur les droits et devoirs des citoyens et le fonctionnement des institutions. Pour les nouveaux arrivants, l'OFII dispense des formations.

    Le budget
    Là, c'est le flou artistique. On est passé d'un budget estimé à 15 milliards au tout début à 2.5 milliards aujourd'hui. Mais rien n'est moins sur. Il va falloir embaucher du monde, habiller et nourrir les jeunes, etc...

    Ce projet de SNU, c'est du grand n'importe quoi...

    • PLIBRE

      Le service militaire a surtout disparu car il ne correspondait plus aux besoins d'une armée moderne et que son coût pouvait être utilisé plus intelligemment en matériels;

    • futurth

      Oui, tout à fait et aussi pour faire des économies.

  • AlbertDuJardin

    On peut dire maintenant que : Mr Chirac avait fait une grosse boulette en supprimant le célèbre Service-Militaire-National, puisque aujourd'hui on souhaite le remettre en place. Franchement ! A 70 ans, les jeunes politiciens de moins de 40 ans m'amusent, et souvent j'ai de la peine à voir comment ils mènent la France à une ruine certaine, c'est bien voulu par Bruxelles qui commande Paris de tirer la France d'en bas encore plus vers le bas. Où ceci finira t-il ?

  • JeanVallsjean

    Pour mémoire, Castaner qui nous explique aujourd'hui qu'un service universel serait bon pour la France et les jeunes s'est fait réformer lorsque c'était son tour de le faire. Quelle est la légitimité de ce planqué pour envoyer les autres au service ?

  • tc29120

    Non c'est pas humain !!
    Rendez vous compte ! 1 mois de service.
    Se lever tot, faire son lit,se laver ..........non c'est pas possible.
    Le canapé c'est mieux quand meme..........pauvres chérubins gavés d'aisance.
    Pauvre France

    • ELDE34

      D'accord avec vous ! tc29120, Réveillez-vous les paresseux !

    • tralalalere

      Tout fout l'camp...

  • JeanVallsjean

    Totalement en phase avec Pomlnb.

  • Berk02

    J'ai su me réformer en 1993 lors des 3 jours et je ne l'ai jamais regretté, j'avais 21 ans et il m'était très difficile d effectuer mon sn sans me mettre et mettre mon entourage en grande difficulté sociale et financière.
    C'est facile de juger lorsque l'on n'a Papa maman et la certitude de ne connaître pas les discriminations à l'issue de son sn mais lorsque l'on vas perdre 1 an et plus encore pour remonter le préjudice complet alors l'on ne peut pas être catégorique sur l 'utilité d'un sn obligatoire, surtout lorsque l'on sait que les soldats de l empire français qui étaient les plus efficaces n'étaient pas ceux qui avaient fait leurs sn et qui savaient lire et écrire mais c'était plutot les plus déterminés qui ont appris à survivre par eux même.

    • futurth

      Euh ! ?

    • Brzuszek

      Je peux vous assurer que ceux qui ont fait leur service militaire en même temps que moi, ne le regrettent pas et pour autant nous venions du " prolétariat ".

    • JeanVallsjean

      Bien joué !

  • gelan

    Pas de problèmes!
    Les jeunes gens de l' Ecole Alsacienne feront leur stage dans les banques d'affaires (Rotschild,etc..) ou les entreprises du CAC 40.
    Ils étudieront in situ la gestion à moindre coût des gens de rien qui seront bientôt sous leurs ordres.Les uns commanderont,les autres obéiront ou iront à pole-emploi.Une mixité sociale et économique bien comprise.

    • JeanVallsjean

      Exactement

  • VoyagerX

    Cadre obligatoire, rigide et contraignant ?
    C'est un peu le but...

    • Lyana

      Mais ce n'est pas un but en soi... Ça n'apporte rien.

    • futurth

      Donc, le but serait de "dresser" les gens pour en faire des citoyens responsables. Si c'est çà le but, autant créer des Boot Camps à l'américaine et n'y envoyer que les jeunes à problème.

  • cocoricoo2

    Les anti Macron primaires sont vraiment des comiques, de toute façon si il le fait, ils le critiqueront et si il ne le fait pas, ils le critiqueront quand-même, mais sans rien proposer d'autres de concret !

    • JeanVallsjean

      Pour moi les comiques ce sont les types comme toi et Castaner qui sont pour le service des jeunes aujourd'hui mais qui ne l'ont pas fait. J'ai fait un an d'armée en Allemagne ce qui me donne une légitimité pour être contre à l'opposé des planqués qui sont pour ... mais pour les autres !

    • genevincent

      Je ne vois qu'un comique sur ce forum.
      Tellement idolâtre qu'il en devient ridicule.

    • futurth

      Ne nourrissez pas le troll...

  • cocoricoo2

    toute façon la droite n'a pas fait que des erreurs en supprimant le service militaire, en supprimant les rg, la police de proximité, de supprimer le centre de sangatte, laisser pourrir notre dame des landes etc...au moins Macron essaie de réparer 40 ans d'immobilisme et d'erreurs !

  • Jackiex

    @lekhmerver. +1000.

  • albert83

    Démagogique et moulin a vent impossible a mettre en œuvre de plus que fera t on a celui ou celle qui refuse de l'effectuer ? rien donc inutile dont le seul but est de satisfaire l'ancien monde comme ils disent

  • cocoricoo2

    toute façon la droite n'a pas fait que des erreurs en supprimant le service militaire, en supprimant les rg, la police de proximité, de supprimer le centre de sangatte, laisser pourrir notre dame des landes etc...au moins Macron essaie de réparer 40 ans d'immobilisme et d'erreurs !

    • JeanVallsjean

      Rassurez moi, vous n'êtes pas en train de nous expliquer que Macron est de gauche quand vous l'opposez à la droite !

  • JeanVallsjean

    Après mon service militaire d'un an en Allemagne, il m'a fallu au moins 5 ans pour respecter à nouveau le drapeau bleu blanc rouge. Si vous voulez que les jeunes détestent la France, obligez les à faire un service militaire.

    • Brzuszek

      Votre état d'esprit à la suite de votre SN, n'est pas forcément celui des autres.

    • PLIBRE

      Le projet n'est pas un service militaire mais un service national. La nation ne se réduit pas aux forces armées.

  • Passeiste

    Si on pense regler par le service national universel les problèmes liés au multiculturalisme qui nuisent au vivre ensemble .et bien vous êtes de doux reveurs et préparez vous a des reveils difficiles

  • JeanVallsjean

    J'appartiens à une génération qui hélas à dû faire son service militaire : un an de bêtise, un an de méchanceté, un an de racisme. C'est donc ça la nouvelle France moderne macroclownesque ? Recréer un service universel inutile qui va nous coûter une fortune !

    • pomlnb

      Ça avait quand même du bon. Ça soignait le nationalisme et ça évitait l’admiration béate de l’uniforme. J’ai rencontré des militaires bien à l’armee mais aussi pas mal de sales cons et aussi d’incompétents. Aujourd’hui les jeunes ont l’illusion que l’armée est un corps homogène et pro. Du coup ils ne comprennent pas certains dysfonctionnements ou certaines difficultés qui sont évidents quand on a vu des carrières mettre une semaine pour réussir à habiller une cinquantaine d’appelés ou mettre plus de temps à les mettre faire démarrer qu’un civil n’aurait mis pour arriver à destination à pied.
      J’ai vu de véritables gags au service, entre incompétence, manque d’autorité, alcoolisme... Les jeunes ne peuvent pas connaître ça.

  • Heisenberg66

    Ça sent plutôt la JAPD d’un mois qu’un réel service militaire que nos vieux on connu !

  • cocoricoo2

    De toute façon la droite n'a pas fait que des erreurs en supprimant le service militaire, en supprimant les rg, la police de proximité, de supprimer le centre de sangatte, laisser pourrir notre dame des landes etc...au moins Macron essaie de réparer 40 ans d'immobilisme et d'erreurs !

  • cocoricoo2

    Vivelesvoyages le roi des rigolos et ta mlp qui voulait restaurer le service militaire, ça coûte rien ?? Bon maintenant elle veut peut-être plus ? Ta girouette :))

  • Masculinisme

    Il fallait mettre six mois de "contrainte... "dur" pour tous ses fainéant et leurs apprendre le respect !!!!

    • JeanVallsjean

      Un an d'école obligatoire pour apprendre à écrire ne vous ferait pas de mal.

  • Tzpwcr

    Ça ne sert strictement à rien et ça va coûter très cher !
    Macron ne recule devant rien pour ruiner les Français !

    • cocoricoo2

      Tu radotes toujours autant tzpcwr dit alugateux :))et ta mlp qui voulait remettre le service militaire ça coûtait rien ???

  • Chargement en cours…

Retourner à l’article